vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Appel au rétablissement des relations avec Cuba depuis le Sénat bolivien

La Paz, 17 mars (Prensa Latina) Efraín Chambi, président du groupe parlementaire du parti du Mouvement Vers le Socialisme (MAS) au Sénat bolivien, a exhorté le gouvernement de facto à rétablir les relations diplomatiques avec Cuba et à solliciter son aide pour faire face au Covid-19.

Chambi a attiré l’attention des autorités sud-américaines sur le besoin de médicaments et de personnel spécialisé de l’île pour traiter la maladie, en particulier dans les zones périphériques et rurales où les soins médicaux ne sont pas optimaux.

‘Espérons que le niveau central de l’État répondra à cet appel, compte tenu du fait que les médicaments cubains ont contribué à atténuer cette maladie’, a déclaré la veille le sénateur du MAS lors d’une conférence de presse.

Le médicament cubain Interferón Alpha 2B humain recombinant est reconnu, avec un autre groupe de médicaments, comme l’un des produits les plus efficaces pour traiter la maladie, comme le confirment les spécialistes des pays touchés par le Covid-19.

Chambi a indiqué que le retour des spécialistes cubains de la santé serait une bonne chose car il représenterait les efforts pour faire face à une maladie à fort taux de létalité.

Le président de la Chambre des Députés de l’Assemblée Législative Plurinationale de Bolivie, Sergio Choque, s’est prononcé ce lundi dans le même esprit et a confirmé que cette instance demanderait de l’aide à La Havane.

‘Nous, en tant que Chambre des Députés, allons demander que le gouvernement cubain puisse nous envoyer des médicaments pour endiguer cette pandémie qui est déjà présente dans notre pays, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter que des vies humaines ne soient perdues’, a commenté le député du MAS.

La demande d’aide à l’île des Caraïbes est appuyée dans les deux chambres législatives où le MAS est majoritaire, et qui s’oppose à l’attitude du gouvernement de facto qui a coupé les relations diplomatiques avec La Havane et a provoqué le départ de la brigade médicale cubaine, laissant ainsi le système sanitaire dans un état précaire.

peo/mem/avs

EN CONTINU
notes connexes