mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Nouvel épisode de violence à la frontière entre la Grèce et la Turquie

Athènes, 18 mars (Prensa Latina) De nouveaux affrontements ont eu lieu aujourd’hui à la frontière entre la Grèce et la Turquie, après que 500 migrants aient tenté de franchir la clôture au sud du point frontalier de Kastanies pour pénétrer sur le sol européen.

La police grecque a confirmé qu’elle avait utilisé des gaz lacrymogènes pour repousser la tentative d’entrée, tandis que les autorités turques ont riposté en lançant également des gaz lacrymogènes vers la frontière grecque.

On estime qu’environ 2 000 migrants continuent de camper à la frontière gréco-turque près de trois semaines après qu’Ankara ait déclaré l’ouverture de ses frontières et encouragé les migrants et les réfugiés vivant dans le pays à tenter de passer en Grèce, qui fait partie de l’Union Européenne (UE).

Des dizaines de milliers de personnes se sont dirigées vers la région, bien qu’il ait été précisé que sa frontière orientale, qui est également la frontière extérieure de l’UE, serait maintenue fermée.

La décision du gouvernement turc d’ouvrir sa frontière avec la Grèce fait suite à plusieurs avertissements du président Recep Tayyip Erdoğan de permettre le passage de millions de réfugiés sur le territoire européen, à moins que l’UE ne fournisse une aide supplémentaire pour leur venir en aide, conformément à la convention conclue avec le bloc régional en 2016.

peo/mem/Nvo

EN CONTINU
notes connexes