mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’OIM demande le respect des migrants face à la crise mondiale du Covid-19

Genève, Suisse, 19 mars (Prensa Latina) Le porte-parole de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM), Joel Millman, a appelé aujourd’hui au respect et à la dignité de la population migrante face aux restrictions au libre déplacement imposées par le Covid-19.

Le porte-parole de cette agence de l’Organisation des Nations Unies, basée dans cette ville suisse, a fait observer qu’encourager la peur envers les étrangers peut empêcher les migrants de se rendre dans les centres de santé et les hôpitaux pour y recevoir un traitement en cas de symptômes.

Millman s’est dit préoccupé par l’impact que la fermeture des services que de nombreux gouvernements imposent pour mettre fin à la pandémie aurait sur les économies familiales et a fait valoir que ce groupe est affecté de la même manière que le reste de la population.

Les migrants sont nos voisins, nos familles, ce sont des personnes que nos enfants connaissent à l’école, a-t-il ensuite fait valoir pour ensuite manifester que « tous, quel que soit leur lieu d’origine, doivent avoir accès aux institutions qui sont là pour protéger la santé publique ».

Si les pays et les villes encouragent les gens à rester chez eux et à ne pas aller dans les bars ou les restaurants, à ne pas se rendre à des manifestations sportives et culturelles, cela aura un impact majeur sur la capacité des travailleurs migrants à envoyer de l’argent chez eux, a-t-il poursuivi.

Toutefois, le porte-parole de l’OIM a reconnu la nécessité de mesures préventives spécifiques, tout en regrettant que cette situation touche plus durement les migrants.

peo/ga/Ehl

EN CONTINU
notes connexes