dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU appelle à une réponse urgente à la crise mondiale en raison du Covid-19

Nations Unies, 19 mars (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé aujourd’hui les dirigeants mondiaux à se réunir et à apporter une réponse urgente et coordonnée face à la crise mondiale déclenchée par la pandémie du Covid-19.

‘Nous sommes confrontés à une crise sanitaire mondiale comme aucune autre durant les 75 ans d’histoire de l’ONU, qui propage la souffrance humaine, infecte l’économie mondiale et met en danger la vie des gens’, a-t-il déclaré lors d’une rencontre numérique avec la presse.

Tout d’abord, a-t-il souligné, nous devons nous attaquer à cette urgence sanitaire : de nombreux pays ont déjà dépassé leur capacité de traiter les patients dans des centres de santé spécialisés, y compris les cas les plus légers, et ils ne peuvent pas non plus répondre aux énormes besoins des personnes âgées.

Même dans les pays les plus riches, nous constatons que les systèmes de santé sont mis à rude épreuve.

C’est pourquoi le secrétaire général a appelé à une augmentation immédiate des dépenses de santé pour répondre aux besoins urgents. Guterres a souligné qu’il a été démontré que le virus pouvait être contenu et a demandé que tous les efforts soient concentrés sur ce sujet.

Si nous laissons le virus se propager comme un incendie de forêt, en particulier dans les régions les plus vulnérables du monde, il tuera des millions de personnes, a-t-il averti.

Les gouvernements doivent soutenir fermement l’effort multilatéral de lutte contre le virus, dirigé par l’Organisation Mondiale de la Santé, dont les appels doivent être pleinement entendus, a demandé le diplomate portugais.

‘C’est un moment qui exige une action politique coordonnée, décisive et novatrice de la part des principales économies du monde. Nous devons reconnaître que les plus pauvres et les plus vulnérables, en particulier les femmes, seront les plus touchés’, a-t-il signalé.

Le plus haut représentant de l’ONU a indiqué que, « deuxièmement, nous devons nous concentrer sur l’impact social et sur la réponse et le redressement des économies ».

« Ensuite, troisièmement, nous avons la responsabilité de mieux nous relever », a-t-il ajouté.

« L’ONU et son réseau mondial de bureaux dans de nombreux pays appuieront tous les gouvernements pour veiller à ce que l’économie mondiale et les personnes que nous servons sortent renforcées de cette crise », a affirmé le titulaire.

Guterres a souligné qu’aujourd’hui plus que jamais, le monde a besoin de solidarité, d’espoir et de volonté politique pour surmonter cette crise ensemble.

« Mon message central est clair, nous sommes dans une situation sans précédent car le monde est confronté à un ennemi commun ; nous sommes en guerre contre un virus », a-t-il conclu.

peo/ga/ifb

EN CONTINU
notes connexes