samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Pompeo, secrétaire d’État ou de la Haine, demande le chancelier d’Iran

Téhéran, 26 mars (Prensa Latina) Le chancelier iranien Mohammad Yavad Zarif a hésité aujourd’hui à appeler Mike Pompeo secrétaire nord-américain d’État ou de la Haine, en commentant ses déclarations sur le maintien des sanctions contre la république islamique qui est confrontée à une pandémie meurtrière.

Dans son style sarcastique traditionnel, Yavad a considéré dans un message sur les réseaux sociaux que les expressions de Pompeo de propagande de troisième catégorie.

« Une pandémie n’empêchera pas Pompeo de faire de la propagande de troisième ordre. On se demande s’il est secrétaire d’État ou secrétaire de la Haine. Nul n’oubliera son odieux bellicisme et son terrorisme économique », a-t-il déclaré.

Alors que les organisations internationales et plusieurs pays soulignent la nécessité de coopérer avec l’Iran pour contenir le COVID-19, le secrétaire d’État nord-américain confirme la continuité de la pression maximale sur l’Iran.

Malgré les affirmations du gouvernement des États-Unis selon lesquelles les médicaments ne font pas partie de l’embargo anti-iranien, ses mesures inhumaines et illégales empêchent Téhéran d’avoir accès à des fournitures pour le rétablissement des patients atteint du COVID-19.

Le Ministère iranien de la Santé a signalé mercredi que 2.206 cas ont été testés positifs au virus dans les dernières 24 heures pour atteindre un peu plus de 27 mille cas d´infections.

À ce jour, deux mille 77 iraniens sont morts du Covid-19 et environ neuf mille 600 ont été guéris.

peo/Jha/arc

EN CONTINU
notes connexes