mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des fonctionnaires des États-Unis assurent que le plan contre le Venezuela est un prétexte

Caracas, 6 avril (Prensa Latina) De hauts fonctionnaires étasuniens ont révélé au magazine Newsweek que le plan du président Donald Trump contre le Venezuela est un prétexte pour détourner l’attention sur la gestion de la pandémie.

Des notes de presse qui citent un article de cette publication signé par Tom O’Connor et Naveed Jamali indiquent qu’un haut fonctionnaire du Perntagono a précisé que les plans de Trump remontent à décembre 2019 et que les conversations entre le personnel militaire ont débuté en janvier dernier.

L’opération annoncée ces jours-ci comme un prétendu contrôle du narcotrafic et une mesure visant à contenir la pandémie, a été une mission créée il y a des mois pour faire pression sur le président vénézuélien, Nicolas Maduro, note le magazine nord-américain.

Des documents divulgués et publiés par les auteurs montrent qu’a commencé en février dernier la conception de l’opération sous les ordres du chef d’État-Major conjoint Mark Milley; tout comme le fait que le plan d´action a commencé à être évalué par le commandant du Commandement Sud, Craig S. Faller.

‘Ce n’était pas censé être rendu public avant mai’, a déclaré à Newsweek le haut fonctionnaire du Pentagone en ajoutant que Trump utilise ce plan pour essayer de détourner l’attention.

Mercredi dernier, la Maison Blanche a annoncé une opération navale sur les côtes des Caraïbes, prétendant que ces actions sont appelées à empêcher les cartels de la drogue d’exploiter la pandémie pour menacer la vie des étasuniens, tandis que ce vendredi un fonctionnaire a affirmé que la vraie raison est d’éviter la propagation de la maladie.

La campagne militaire a été annoncée une semaine après que le Département nord-américain de la Justice ait accusé le mandataire vénézuélien et 13 hauts fonctionnaires de prétendu narco-terrorisme, offrant même 15 millions de dollars pour des informations à l´encontre de Nicolas Maduro.

Quelques jours plus tard, le Département d’État a lancé un plan intitulé ‘Cadre de transition démocratique pour le Venezuela’ dans le but de créer un gouvernement de consensus, sous réserve des directives de Washington.

peo/ga/ycv

EN CONTINU
notes connexes