jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Chancelier du Venezuela réitère son appel à la levée du blocus des États-Unis

Caracas, 15 avril (Prensa Latina) Le chancelier vénézuélien, Jorge Arreaza, a réitéré aujourd’hui son appel à la fin des mesures illégales mises en place par le gouvernement des États-Unis contre divers pays, notamment en ces temps de pandémie de Covid-19 qui menace le monde.

 

Par le biais d’un message diffusé sur le réseau social Twitter, le chef de la diplomatie vénézuélienne a publié un document de l’expert en droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Juan Pablo Bohoslavsky, qui exige la suspension des sanctions.

« L´expert indépendant sur la dette extérieure et les droits de l´Homme de l’ONU se joint aux voix autorisées qui demandent la suspension urgente des sanctions pour permettre l’accès aux fournitures médicales et empêcher une nouvelle propagation de la pandémie de Covid-19 », a écrit Arreaza sur la plate-forme de communication.

À cet égard, Bohoslavsky a déclaré que les mesures unilatérales ne doivent pas faire obstacle à l’obligation des États de respecter, protéger et d´appliquer les droits de l’Homme et aux efforts déployés à l’échelle mondiale pour lutter contre le nouveau coronavirus SRAS-Cov-2.

À cet égard, il a appelé à considérer d’urgence une levée temporaire comme un moyen de garantir l’aide humanitaire et d’éviter une nouvelle propagation de la pandémie afin de contenir la crise sanitaire actuelle.

Selon l’expert de l’ONU, il faut permettre aux systèmes de santé de survivre et que les approvisionnements essentielles soient fournies à la population, comme les médicaments et les aliments.

Récemment, Arreaza a qualifié d´insolite le blocus contre le Venezuela et a déploré l’attitude du gouvernement nord-américain alors même que le monde combat la pandémie de Covid-19.

Le diplomate a dénoncé le fait que la nation nord-américaine persiste à menacer et à poursuivre les navires transportant du carburant au Venezuela, ainsi que les fournisseurs d’intrants et d’additifs pour produire de l’essence; « ces actions démontrent la cruauté dans sa plus grande expression », a-t-il assuré sur Twitter.

peo/ga/lrc

EN CONTINU
notes connexes