dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis portent le blocus de Cuba au cynisme criminel, dénonce une association en Belgique

Bruxelles, 16 avril (Prensa Latina) Le gouvernement des États-Unis porte son blocus contre Cuba à un cynisme criminel qui ignore les limites, et il le fait à une époque où la solidarité devrait être imposée, a dénoncé aujourd’hui l’organisation belge Los Amigos de Cuba.

 Dans un communiqué, Freddy Tack, vice-président de l’association fondée il y a plus d’un demi-siècle, a averti qu’à l’heure du fléau d’une pandémie comme celle du Covid-19, qui attaque aveuglément les pays de tous les continents, en plus de maintenir et de renforcer le blocus imposé à l’île, Washington l’étend à un scénario inimaginable.

En raison de l´embargo, à la fin du mois de mars, un don de masques et de kits de détection du coronavirus, fait par le géant chinois de l’internet Alibaba, n’a pas pu atteindre la plus grande des Antilles, qui a également été informée il y a quelques jours de l’impossibilité d’acheter des respirateurs artificiels parce que ses fournisseurs ont été achetés par la société étasunienne Vyaire Medical Inc.

Tout le monde sait que les respirateurs sont un équipement clé dans la lutte contre la pandémie, pour aider les malades dans un état critique. Est-il possible de pousser le cynisme plus loin ?, a questionné l’activiste belge.

Tack a rappelé les appels à la solidarité lancés par des personnalités de diverses positions politiques, l’ONU, le Pape, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Union Européenne.

Cuba répond avec des centaines de médecins dans des dizaines de pays, dont l’Italie, Andorre, le Venezuela, le Nicaragua, plusieurs États des Caraïbes, le Togo et l’Angola, sans oublier que dans de nombreux pays, des brigades médicales cubaines étaient déjà présentes avant la crise sanitaire actuelle, a-t-il signalé.

Il a contrasté les positions de La Havane et de Washington, rappelant que pour l’île une telle hostilité n’est pas nouvelle, en raison d’un blocus économique, commercial et financier de près de 60 ans.

L’administration du président Donald Trump doit faire face à des milliers de malades et de morts aux États-Unis en raison du Covid-19, cependant, elle n’hésite pas à consacrer des efforts pour empêcher Cuba d’accéder à du matériel de première ligne dans cette lutte, à lancer des campagnes pour dénigrer ses médecins internationalistes et à faire pression sur les gouvernements pour qu’ils ne les acceptent pas, a-t-il condamné.

Tack a souligné le fait que pendant que les médecins de l’île aident le monde entier à faire face à la pandémie, la Maison Blanche s’engage dans une politique agressive et illégale.

peo/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes