vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis renforcent le blocus économique contre Cuba dans le secteur de l’énergie

La Havane, 23 avril (Prensa Latina) Le siège économique des Etats-Unis contre Cuba s’intensifie dans le secteur énergétique en plein combat contre le Covid-19, a dénoncé hier le ministre de l’Energie et des Mines de la nation caribéenne, Liván Arronte.

 Selon le titulaire, alors que la consommation d’énergie électrique augmente dans le pays à la suite des mesures d´isolement social, l’impact du blocus sur les importations de carburant augmente.

Lors de l´émission Mesa Redonda de la Télévision Cubaine, Arronte a précisé que la demande dans le secteur résidentiel à Cuba a augmenté de 10 pour cent après l’arrêt de l’activité scolaire et des activités non indispensables pour faire face au Covid-19.

Le pays fait un effort pour éviter les coupures de courant malgré la recrudescence du blocus économique visant à éviter l’importation de pétrole à Cuba.

Actuellement, l’augmentation de la consommation est de 3.932 mégawatts/heure plus élevé que ce qui était prévu pour le mois d’avril, ce qui représente 1.300 tonnes de carburant par jour en plus pour la génération, a-t-il indiqué.

Malgré la paralysie de l’activité touristique et la fermeture d’écoles et d’autres centres de travail, cette baisse ne représente que 3 % car des activités à forte consommation comme l’agriculture et tous les processus sucriers.

En outre, la priorité est donnée au travail des industries légères et chimiques, à la construction, aux productions de nickel et de pétrole avec une demande significative pour le secteur, a-t-il expliqué.

Depuis son arrivée au pouvoir, l’administration de Donald Trump s’attaque à la fourniture de carburant à Cuba, en particulier en provenance du Venezuela, avec des dispositions contre les navires pétroliers, la persécution de compagnies maritimes et d´assureurs.

Selon des sources sur l’île, les annonces se succèdent presque une fois par semaine pour empêcher les transactions internationales et toute activité concernant l´énergie à Cuba.

peo/Jha/ebr

 

EN CONTINU
notes connexes