mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Arabie saoudite abolit la peine de flagellation

Riyad, 26 avril (Prensa Latina) La Cour Suprême d’Arabie Saoudite a ordonné la suppression de la peine de flagellation, bien qu’elle ait maintenu la décapitation et l’amputation des mains, a-t-il été rapporté hier.

Le décret transmis par cette autorité demande aux tribunaux l’application d’une peine d’emprisonnement ou d’une amende ou des deux et l’abandon de la flagellation.

En vertu de la loi islamique (Charia), le pouvoir judiciaire peut décider de prononcer une peine de flagellation dans les cas qui ne sont pas spécifiés dans le Coran.

Fondée sur le droit religieux et jouissant d’une grande liberté d’interprétation, la flagellation s’appliquait à plusieurs types d’infractions.

Par exemple, en 2014, un blogueur a reçu mille coups de fouet et a été emprisonné pendant un an pour avoir prétendument insulté l’islam.

La flagellation n’est qu’un des châtiments corporels utilisés au Royaume d’Arabie saoudite, la décapitation ou l’amputation des mains étant toujours en vigueur.

peo/jcm/arc

EN CONTINU
notes connexes