samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une association française fait don de moyens et d’équipements de santé à Cuba

Par Waldo Mendiluza

Paris, 27 avril (Prensa Latina) Le Comité d’Armor de Cuba Coopération France (CubaCoop) a envoyé deux conteneurs avec des moyens et des équipements de santé pour la province centrale cubaine de Cienfuegos, a rapporté aujourd’hui l’association engagée dans des dizaines de projets sur l’île.

 L’aide solidaire consiste en 90 lits, 90 matelas, deux fauteuils spécialisés, 20 fauteuils roulants et quatre tables d’examen clinique, a détaillé à Prensa Latina Victor Fernández, président de l’organisation fondée en 1995 pour promouvoir des liens d’amitié et de collaboration avec la plus grande des Antilles.

Réalisé par le comité basé dans le nord-ouest de la région française de Bretagne, le chargement d’une valeur de 90 mille euros fait partie du projet Santé Bretagne Cuba, coordonné avec Cienfuegos et sa Direction Provinciale de Santé.

Ce geste de notre comité en Bretagne contribue aux efforts du système de santé cubain dans la lutte contre le Covid-19, un travail qui ne s’arrête pas et qui accumule déjà 100 nouveaux lits, a-t-il souligné.

Au début du mois, CubaCoop a exprimé son soutien au gouvernement de l’île dans la solidarité sans frontières avec laquelle il répond au coronavirus SARS-Cov-2.

L´association a alors apporté 30 mille euros pour soutenir le travail de centaines de professionnels de la santé déployés dans plus d’une vingtaine de pays touchés par la pandémie.

Outre ses projets dans plusieurs provinces de la plus grande des Antilles et sa solidarité, l’association condamne fermement le blocus des États-Unis contre le pays caribéen.

Le 9 avril, Fernández a signé une lettre de CubaCoop adressée au président français Emmanuel Macron et demandant son intervention pour que Washington mette fin à son siège économique, commercial et financier imposé à l´île depuis près de 60 ans.

Dans la lettre, l’organisation a rappelé au mandataire l’urgence d’aborder ‘une situation totalement injuste, qui punit avec force un peuple solidaire et épris de paix’.

Une telle action renforcerait l’influence internationale de la France, a-t-il affirmé.

peo/mem/wmr

 
EN CONTINU
notes connexes