mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis attaquent Cuba tout en évitant de se prononcer sur l’acte terroriste contre son ambassade à Washington

Washington, 3 mai (Prensa Latina) Le Département d’État nord-américain a repris vendredi ses attaques contre les missions médicales de Cuba et sa réponse au Covid-19, alors qu’il ne condamne toujours pas l’attaque contre l’ambassade de l’île dans cette capitale.

 Sur son compte Twitter, cette entité fédérale a partagé ce vendredi un extrait d’une conférence de presse donnée cette semaine par le secrétaire d’État, Mike Pompeo, dans lequel le titulaire a répété la rhétorique de l’administration de Donald Trump contre la coopération internationale cubaine en matière de santé.

Pompeo a remis en question les conditions de travail des médecins cubains, a salué les pays qui, sous la pression de Washington, ont retiré des médecins de l’île de leurs territoires et a appelé d’autres bénéficiaires de la collaboration cubaine au milieu de la pandémie du nouveau coronavirus à refuser cette aide.

Le Département d’État partage cette vidéo à un moment où différentes voix, à l’intérieur comme à l’extérieur des États-Unis, critiquent le fait que cet organisme n’ait pas jusqu’à présent dénoncé l´attaque au fusil d´assaut qui a eu lieu jeudi contre l’ambassade cubaine.

Les gouvernements et les organisations de nombreux pays ont déjà condamné l’assaut, après qu’un homme armé eut tiré des dizaines de coups de feu dans la matinée de ce jeudi contre la légation diplomatique, où il n’y eut pas de blessés, mais des dégâts matériels.

La seule déclaration faite à ce jour par un représentant du gouvernement des États-Unis a été publiée plusieurs heures après l’incident par la chargée d’Affaires des États-Unis à La Havane, Mara Tekach, qui a déclaré sur Twitter que cette mission diplomatique condamnait la fusillade.

À travers ce message, elle a exprimé un grand soulagement quant au fait que personne n’ait été blessé, ajoutant que les États-Unis prennent très au sérieux leurs responsabilités vis-à-vis de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques et insistent pour une enquête complète et approfondie.

Au-delà de ce tweet, il n’y a eu aucune autre prise de position sur le sujet de la part du Département d’État, bien que certains de ses hauts fonctionnaires publient souvent, presque quotidiennement, des tweets sur l’île, y compris Michael G. Kozak, sous-secrétaire par intérim du Département d’État aux Affaires de l’Hémisphère Occidental, qui s’est contenté de partager le message de Tekach.

Le silence du gouvernement des États-Unis sur l´attaque au fusil d’assaut contre l’ambassade de Cuba à Washington est dangereusement révélateur. Les missions diplomatiques dans cette capitale sont-elles la cible d’actes de terrorisme?, a questionné sur Twitter le directeur général des États-Unis à la chancellerie cubaine, Carlos Fernández de Cossío.

Pour sa part, Collin Laverty, président de l’organisation Cuba Educational Travel, a qualifié de honteux que le Département d’État n’ait pas encore publié une déclaration officielle sur ce qui s’est passé, alors qu´il a le temps et l’énergie de critiquer la réponse médicale de Cuba face au Covid-19, que beaucoup de monde loue.

peo/npg/mer

EN CONTINU
notes connexes