samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Gouvernement d’Andorre remercie l’aide de Cuba face au Covid-19

Par Eduardo Rodriguez-Baz

Madrid, le 25 mai (Prensa Latina) L’Andorre a réitéré hier sa gratitude à Cuba pour l’aide offerte dans les moments les plus difficiles de la pandémie de Covid-19 par la présence dans ce pays européen d’une brigade médicale de l’île.

Les ministres des Affaires Étrangères, Maria Ubach, et de la Santé, Joan Martínez Benazet, se sont prononcés en ces termes au nom du Gouvernement de la Principauté lors de la cérémonie d’adieu ce dimanche à 13 des 39 professionnels de la santé de la nation caribéenne présents dans le pays.

Il s´agit de 11 diplômés en soins infirmiers et de deux médecins qui retournent dans la plus grande des Antilles après avoir achevé leur mission de près de deux mois dans le pays pyrénéen.

‘Nous tenons à vous remercier, avec le ministre de la Santé, pour cette parfaite et magnifique collaboration que vous nous avez apportée’, a souligné la chef de la diplomatie andorrane.

Ubach a en outre signalé que c’est la première fois que le gouvernement d’Andorre réalise une telle collaboration internationale.

‘Merci beaucoup à tous d’être venus ici, je vous souhaite le meilleur pour votre retour à Cuba, et je souhaite également que le personnel médical qui reste en Andorre puisse poursuivre cette tâche’, a souligné.

La ministre a étendu cette reconnaissance à son homologue cubain, Bruno Rodriguez, à l’ambassadeur de l’île en Espagne, concurrent en Andorre, Gustavo Machín, et au consul de la nation caribéenne à Barcelone (Catalogne), Alain González, qui a assisté à l’adieu.

À son tour, Martinez Benazet a confirmé les propos de la chancelière et rappelé que lorsque la brigade cubaine est arrivée dans la Principauté, fin mars, l’incidence du coronavirus SARS-Cov-2 était l’une des plus intenses au monde.

Outre les mesures prises par les autorités pour endiguer la propagation du virus, le ministre de la Santé a attribué la baisse actuelle de la létalité à l’arrivée des médecins antillais.

L’un des piliers sur lequel nous nous sommes appuyés a été, sans aucun doute, le plan d’urgence réalisé par notre système de santé et votre arrivée, qui a efficacement renforcé notre système de santé et empêché son effondrement, a-t-il souligné.

L’adversité, si elle sait être saisie, donne des opportunités, a estimé le responsable de la Santé, qui a admis qu’une de ces « forces que nous avons prises de cette adversité est le fait de vous avoir connus et d’avoir établi ces liens et cette union entre les deux peuples ».

‘Je suis particulièrement ému, et je pense que c’est quelque chose de très important’, a-t-il souligné.

Pour Martinez Benazet, ‘aucune gestion politique n’a été faite, une pandémie a été gérée et deux peuples se sont réunis pour lutter en Andorre de manière très solidaire’.

‘Vous, ayant vos problèmes à la maison, êtes venus nous aider et donc je pense que cela nous a permis d´apprendre beaucoup de vous’, a-t-il manifesté.

Au nom des membres de la brigade qui rentrent sur l’île, Mme Vilma Garcia, diplômée en soins infirmiers, s’est déclarée fière d’avoir participé à cette lutte si nécessaire contre l’épidémie.

peo/mem/edu

 
EN CONTINU
notes connexes