lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis doivent s’occuper de leurs citoyens sans attaquer la coopération de Cuba

La Havane, 27 mai (Prensa Latina) Le ministre des Affaires Étrangères de Cuba, Bruno Rodriguez, a déclaré aujourd’hui que le gouvernement des États-Unis devrait s’occuper de l’impact du Covid-19 sur ses citoyens plutôt que d’attaquer la coopération médicale de l’île.

Sur son compte Twitter, le chancelier a déclaré que, tandis que l’administration nord-américaine attaque la collaboration internationale de la nation caribéenne, elle semble considérer comme acceptable la mort de 100 mille étasuniens.

Selon Rodriguez, des experts renommés de ce pays affirment que, grâce à des mesures appropriées et opportunes, un tiers ou la moitié de ces personnes qui ont perdu la vie à cause de la pandémie auraient pu être sauvées.

Selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé, jusqu’au 26 mai, les Etats-Unis affichaient le plus grand nombre de cas confirmés de la maladie avec plus de 1,6 million personnes atteintes.

Il s´agit également de l’État où le nombre de morts était le plus élevé, avec 96.909 décès depuis que la présence de la SARS-Cov-2 y a été signalée.

Des forces politiques aux États-Unis et des scientifiques ont remis en question la gestion de la Maison Blanche face à l’urgence sanitaire, car il est tout d’abord apparu que la réponse adéquate n’avait pas été donnée au bon moment.

Le scientifique Rick Bright, qui dirigeait l’Autorité de Recherche et de Développement Avancée Biomédicale et a été démis de ses fonctions en avril dernier, est l’un de ceux qui ont dénoncé les mauvaises gestions de l’administration Trump.

Selon Bright, le président a ignoré les avertissements sur le nouveau coronavirus en janvier et février, et a rejeté ceux qui ont misé sur la science et la sécurité, pariant sur l’opportunisme politique au détriment de la population.

Pendant ce temps, des fonctionnaires du Département d’État ne cessent de discréditer la collaboration médicale cubaine qui a contribué à affronter le Covid-19 dans une vingtaine de pays.

peo/mem/kmg

 

EN CONTINU
notes connexes