mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie condamne les mesures coercitives des États-Unis

Damas, 5 juin (Prensa Latina) L’augmentation des mesures coercitives étasuniennes sous la Loi César est basée sur des mensonges et des accusations et est une arme sale de blocus économique, de pression politique et de manipulation médiatique, a affirmé mercredi une déclaration de la chancellerie syrienne.

‘L’imposition de cette loi par Washington constitue une violation flagrante des droits de l’Homme les plus fondamentaux et du droit international humanitaire, et fait que les États-Unis assument la responsabilité principale de la souffrance des Syriens dans leurs moyens de subsistance’, souligne un communiqué à ce sujet.

Ce terrorisme économique est le revers de la médaille qui a fait couler le sang des Syriens et détruit leurs acquis par la sueur et le sang, estime le communiqué du Ministère des Affaires Étrangères et des Émigrants.

‘Alors que le monde s’unit pour faire face à la pandémie du nouveau Coronavirus et à ses conséquences, l’administration étasunienne réprime son peuple, continue à mener une politique raciste et persiste dans sa politique dominante et arrogante sur la scène internationale’, souligne la déclaration.

Il est également lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle s’emploie à lever toutes les formes de sanctions unilatérales et illégales et mette fin à ces pratiques qui sont contraires aux dispositions du droit international et conduisent à une escalade des tensions dans les relations internationales, ce qui constitue une grave menace pour la sécurité, la paix et la stabilité dans le monde.

peo/oda/pgh

EN CONTINU
notes connexes