lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela se félicite du transfert de fonds gelés en Espagne

Caracas, 5 juin (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a salué hier la décision du gouvernement espagnol de restituer les ressources vénézuéliennes gelées dans ce pays pour les transférer à la lutte contre le Covid-19 par l’intermédiaire de l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS).

Par un message diffusé sur le réseau social Twitter, le chef de la diplomatie bolivarienne a souligné le mécanisme efficace entre la Banque Centrale du pays d’Amérique du Sud et celle de l’Espagne, afin de garantir le patrimoine des Vénézuéliens pour faire face à la pandémie.

Il a également souligné la volonté de l’Organisation panaméricaine de la santé/Organisation mondiale de la santé (OPS/OMS) de lutter contre le virus.

Arreaza a diffusé un message de la ministre espagnole des Affaires Étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, Arancha González, qui a salué l’accord pour la gestion de l’ « aide humanitaire » afin de lutter contre la Covid-19.

Il a également indiqué que l’accord conclu entre l’OPS et les délégués de l’Assemblée Nationale, ainsi que du Ministère vénézuélien de la Santé, pour vaincre le Covid-19 était un pas dans la bonne direction.

La veille, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, António Guterres, a salué l’accord de collaboration entre l’Exécutif bolivarien et l’équipe consultative du dénommé G4 de l’opposition pour répondre conjointement au nouveau coronavirus SARS-Cov-2.

Guterres a reconnu le rôle de l’OPS/OMS et a appelé à poursuivre la portée des accords sur cette base.

Cette convention a été paraphée par le ministre de la Santé, Carlos Alvarado, le conseiller en matière de santé de l’Assemblée Nationale, Julio Castro, et comme témoin, le représentant de l’OPS/OMS au Venezuela, Gerardo de Cossio.

Le document signé établit un travail complémentaire entre les centres de santé publics et privés, ainsi qu’une série de lignes prioritaires que le gouvernement national met en œuvre de manière opportune dès le début de la prise en charge de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

Il affirme en outre que les deux parties travailleront de concert à la recherche de ressources financières pour faire face à l’urgence sanitaire provoquée par le virus.

Cet accord prouve bien qu´une large partie de l´opposition est disposée à travailler avec le gouvernement en place et ne pas entraver la lutte contre le Covid-19.

peo/tgj/lrc

EN CONTINU
notes connexes