mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Critique de la fermeture de ministères et de la création d’une unité d’élite en Bolivie

La Paz, 6 juin (Prensa Latina) Le candidat présidentiel du Mouvement Vers le Socialisme (MAS), Luis Arce, a remis en question aujourd’hui la création d’une unité d’élite pour la sécurité de la présidente de facto de la Bolivie, Jeanine Añez, et ce après la fermeture de trois ministères et de deux ambassades.

En même temps qu’ils ferment des ministères comme celui des Cultures et du Tourisme, ils créent une Unité d´Élite pour la sécurité de Jeanine Añez et de son entourage. Telles sont les priorités du gouvernement, alors que la pandémie se développe et que le peuple n’a pas de tests diagnostique, de respirateurs ou d’équipements de biosécurité, a signalé le candidat de cette force politique sur son compte Twitter.

Jeudi dernier, Áñez a annoncé que les ministères des Sports et des Cultures deviendraient des vice-ministères relevant du Ministère de l’Éducation, et que le portefeuille de la Communication passerait sous la direction du Ministère de la Présidence.

En outre, elle a annoncé la fermeture des ambassades de Bolivie au Nicaragua et en Iran, prétendument dans le but de réduire les dépenses et ainsi pouvoir investir dans la santé et la lutte contre le Covid-19.

La présidente autoproclamée par intérim continue de prendre des décisions de cette ampleur alors même que son rôle à la tête du pays, après le coup d’État du 10 novembre dernier, est simplement de convoquer des élections.

À la suite de ces décisions, l’ancien président Evo Morales (2006-2019) a indiqué sur son compte Twitter que « supprimer le Ministère des Cultures, c’est ignorer la diversité et l’identité culturelle de 36 peuples indigènes en tant que facteurs stratégiques de la plurinationalité de la nation, et c’est nier l’apport précieux du mouvement culturel bolivien au développement du pays et sa lutte pour un ministère ».

Ce portefeuille a été créé par la volonté de la société et de l’État de lutter contre le colonialisme, le racisme et la discrimination et de faire du tourisme un moteur de l’économie, a-t-il rappelé.

‘Ils sacrifient notre identité, notre art et notre économie pour se conformer aux prescriptions imposées par le Fonds Monétaire International’, a souligné le leader indigène, alors que la diversité des peuples et des cultures du pays a été reconnue par la Constitution sous son mandat.

Les opérations de la nouvelle Unité d’élite sont de nature secrète et confidentielle, de sorte que ses membres ont l’interdiction de divulguer toute information, sauf ordre exprès de l’autorité compétente, mesure en vigueur y compris après la cessation officielle de leurs fonctions.

peo/mem/otf

EN CONTINU
notes connexes