mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La compagnie Marriott doit quitter Cuba sur ordre des États-Unis

La Havane, 6 juin (Prensa Latina) La compagnie Marriott International devra quitter Cuba avant le 31 août car le gouvernement étasunien ne renouvellera pas ses permis, ont rapporté aujourd’hui des sources journalistiques.

L’opérateur de l’hôtel Four Points Sheraton à La Havane a reçu un avis indiquant que sa licence délivrée par Washington ne serait pas renouvelée, a déclaré une porte-parole du groupe à l’agence Reuters.

Marriott est le seul opérateur nord-américain dans le secteur touristique de l’île, grâce à une licence datant de 2016, sous l’administration Barack Obama qui avait rétabli des liens diplomatiques avec Cuba interrompus en 1961.

Cependant, depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche, le blocus contre le pays des Caraïbes, une politique vieille de près de six décennies, a été renforcé.

Selon l’agence de presse mentionnée, le Département du Trésor des États-Unis a également informé la compagnie qu’elle ‘ne serait pas autorisée à ouvrir d’autres hôtels prévus et en cours à Cuba’.

L’entreprise nord-américaine Starwood, absorbée par la suite par Marriott, a commencé en mars 2016 la gestion de l’hôtel Quinta Avenida, devenu le Four Points Sheraton.

peo/ga/ro

EN CONTINU
notes connexes