mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Havane et Matanzas reportées dans la normalisation de Cuba post Covid-19

Par Orlando Oramas Leon

La Havane, 18 juin (Prensa Latina) Cette capitale a enregistré au cours de la dernière journée 15 cas de Covid-19 et, de ce fait, le début du processus graduel de normalisation post-pandémie appliqué désormais dans presque toute Cuba est reporté dans cette province.

 

Tout comme La Havane, la province de Matanzas n’a pas pu commencer la 1ère phase des trois prévues dans le cadre de cette première étape de la stratégie gouvernementale visant à la réduction des mesures instaurées pour contrôler et prévenir la transmission du nouveau coronavirus.

Matanzas n’a pas signalé de cas positifs lors du dernier bilan du ministère de la Santé Publique, mais avec La Havane elles sont les seules provinces qui ont confirmé de nouvelles infections au cours des deux dernières semaines, contrairement aux 13 autres provinces et à la municipalité spéciale Isla de la Juventud.

Dans ces territoires, le plan de retour progressif à la normale prévoit, dès le départ, le rétablissement progressif du secteur productif et des services publics et non étatiques.

Les services gastronomiques dans les cafés et les restaurants rouvrent  donc petit à petit dans ces provinces et leurs municipalités, tout comme les parcs de loisirs et autres espaces pour les mineurs et les adultes.

Dans ces localités, les transports publics urbains, entre municipalités et ruraux sont rétablis, mais avec des contraintes et des limites. Toutefois, le transport interprovincial sera toujours interdit et sera effectué exceptionnellement pour des raisons sociales et professionnelles.

A partir de ce jeudi, il sera possible de faire dans de tels scénarios des réservations pour les campings populaires, les hôtels et autres installations touristiques qui pour l’instant n’accueilleront pas les touristes étrangers.

Dans les provinces susmentionnées, les services juridiques, y compris les mariages, sont réactivés au cours de cette première phase, les procédures judiciaires reprennent en tenant compte des urgences et des priorités et les cabinets d’avocats collectifs reprennent leurs activités.

Les institutions religieuses peuvent également reprendre leurs services, mais avec peu de personnes pour maintenir la nécessaire distance dans des locaux fermés.

Le président cubain, Miguel Diaz-Canel, a assuré la veille que ces 13 provinces et la municipalité spéciale Isla de la Juventud sont en mesure de passer à la nouvelle étape et a appelé à maintenir la discipline et la responsabilité.

Il a précisé que l’intention durant cette période est de relancer l’économie, sans renoncer au télétravail ni à la prise en charge différenciée des personnes vulnérables, entre autres priorités.

Il a également évoqué la production alimentaire, qui est un besoin stratégique, et a appelé à une intensification de la plantation et de la récolte de produits agricoles. « Nous ne pouvons plus dépendre des importations », a-t-il souligné en référence au fait que Cuba achète de la nourriture à l’étranger pour environ deux milliards de dollars.

Selon une note du Conseil des Ministres, la stratégie de réouverture progressive après l’épidémie est structurée en deux étapes, dont la première comprend trois phases, l’objectif étant d’éviter une nouvelle circulation du virus.

peo/npg/ool

EN CONTINU
notes connexes