jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La promotion de militaires par décret suscite la polémique en Bolivie

La Paz, 16 juillet (Prensa Latina) Le gouvernement de facto bolivien a aujourd’hui promu plusieurs militaires par un décret suprême et a suscité la polémique pour avoir violé les dispositions de la Constitution, qui stipule que ces mouvements doivent être ratifiés par le Sénat.

 De nombreux utilisateurs de Twitter ont dénoncé le fait que le ministre de la Défense, Fernando López, a outrepassé ses attributions en promouvant l’ascension des militaires à la plus haute hiérarchie et n´a pas respecté le pouvoir législatif.

Il s´agit d´une mesure pour que les Forces Armées continuent à aider dans la lutte contre la pandémie (de Covid-19), a justifié Lopez.

En mai dernier, des militaires ont fait irruption en uniforme au Sénat bolivien afin d’exiger l’adoption d’une résolution en faveur de leur promotion.

L´acte a suscité de nombreuses critiques, car cette attitude est propre aux régimes militaires en violant la Carta Magna du pays andin-amazonien.

À l’époque, la présidente du Sénat, Eva Copa, avait affirmé que le fait d’accorder les promotions au grade de général dans les Forces Armées par la voie du décret suprême mettrait en évidence le fait que le gouvernement dit de « transition » est bien de facto, hostile au système démocratique et aux actions propres de celles d’une dictature.

peo/Jha/lbp

EN CONTINU
notes connexes