lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

López Obrador réitère sa volonté de mettre fin à la corruption au Mexique

Mexique, 27 juillet (Prensa Latina) Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a réitéré aujourd’hui sa volonté de mettre fin à jamais à la corruption dans le pays et de faire connaître au peuple la nation était mal gouvernée auparavant.

À cette occasion, le mandataire a déplacé sa conférence de presse matinale quotidienne du Palais National au hangar présidentiel au sein de l’aéroport de la capitale pour montrer l’avion présidentiel de luxe coûteux acheté par l’ancien président Enrique Peña Nieto, et qui est actuellement en cours de vente.

Il a expliqué que pendant toute la période néolibérale de plus de 32 ans, « on a tourné le dos au peuple humble et les hauts fonctionnaires vivaient pleins de privilèges et attentions, c’était un gouvernement de riches avec un peuple pauvre et cela est reflété par cet avion ».

Il a signalé qu´il s´agissait de la forme de gouvernement pendant la période néolibérale, son signe distinctif, et que l’achat de cet énorme et luxueux appareil était une insulte au peuple mexicain. « Tout cela doit être souligné car il y a certaines personnes qui veulent revenir à cette époque, qui aspirent à la poursuite de la corruption, des privilèges ; ce qui est caractéristique de l’opposition conservatrice », a-t-il manifesté. 

Lopez Obrador a réaffirmé son engagement à bannir la corruption du pays et signalé que « des progrès ont déjà été réalisés dans ce sens; le luxe et le gaspillage de l’argent du peuple sont terminés et cette épargne est destinée à ceux qui en ont besoin ».

Il a déclaré que l’avion est un exemple des excès qui ont été commis, et que le coût de cet avion est de près de sept milliards de pesos (320 millions de dollars), sans compter le coût de l’entretien et des voyages. Rien que le hangar a coûté près d’un milliard de pesos (46 millions de dollars) pour entreposer l’avion.

peo/mem/Lma

 
EN CONTINU
notes connexes