lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Nations Unies scandalisées par l’attaque d´un camps de personnes déplacées au Cameroun

Yaoundé, 4 août (Prensa Latina) Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), a fermement condamné aujourd’hui l’attaque contre un site qui abrite 800 personnes déplacées dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Babar Baloch, porte-parole du HCR, a précisé à la presse qu’au moins 18 personnes avaient été tuées et 11 blessées lors de l’attaque du dimanche 2 août lorsque des agresseurs avaient lancé un engin explosif, probablement une grenade, dans le camp improvisé alors que les réfugiés dormaient.

Certains ont été évacués vers l’hôpital du district de Mokolo et environ 1.500 personnes, dont des résidents terrorisés, se sont enfuies dans la ville voisine de Mozogo pour des raisons de sécurité.

Le HCR a déployé une opération d’urgence pour évaluer la situation et les besoins de protection et de santé des personnes touchées.

Le Haut-Commissariat appelle également tous les acteurs à respecter le caractère civil et humanitaire des camps de déplacés et à répondre rapidement aux besoins urgents des personnes qui ont fui la violence et subi de multiples déplacements dans un contexte toujours compliqué en raison de la pandémie de Covid-19.

Les médias ont rappelé que l’attaque avait fait suite à une augmentation significative de la violence dans la région de l’extrême nord du Cameroun au mois de juillet, notamment suite aux attaques de la secte terroriste Boko Haram et d’autres groupes armés actifs dans cette région.

peo/mem/mt

EN CONTINU
notes connexes