jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Hommage aux Cubains victimes de la dictature militaire argentine

Buenos Aires, 10 août (Prensa Latina) Le Mouvement argentin de solidarité avec Cuba (Mascuba) a organisé hier une manifestation virtuelle pour rendre hommage à deux jeunes diplomates cubains enlevés et tués pendant la dernière dictature militaire (1976-1983).

44 ans après l’enlèvement de Jesús Cejas Arias et Crescencio Galañena Hernández, des membres du Mascuba ont rendu honneur aux deux jeunes, victimes d’un des nombreux crimes atroces commis au cours d’une des époques les plus sombres de l´Argentine.

Crescencio Galañena Hernández et Jesús Cejas Arias, âgés respectivement de 27 et 22 ans, ont été abordés le 9 août 1976 par un groupe d’opérations de la dictature, qui les a arrêté tout près de l’ambassade de la nation caribéenne à Buenos Aires, dans le quartier de Belgrano, et ont été ensuite enlevés, torturés et portés disparus.

En juin 2012, à 30 kilomètres de la capitale argentine, des enfants jouaient dans un terrain abandonné de la ville de Virreyes et ont découvert le corps de Galañena Hernández dans un réservoir de 200 litres rempli de ciment.

Un an plus tard, en 2013, après une profonde recherche dans laquelle d’autres restes apparurent dans les mêmes conditions, dont celui d’une argentine travaillant à l’ambassade cubaine, on retrouva celui de Jésus.

Les deux jeunes, qui étaient gardiens de l’ambassade, avaient été emmenés à Automotores Orletti, l’un des nombreux centres clandestins installés par la SIDE (Secrétariat du Renseignement) dans le quartier de Flores.

D’autres personnes qui travaillaient au bureau commercial et dans l’école annexe pour les enfants des fonctionnaires cubains ont également été enlevées. 

peo/jcm/may

EN CONTINU
notes connexes