samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le vaccin de l’Argentine et du Mexique contre le Covid-19 pour l’Amérique Latine

Mexique, 13 août (Prensa Latina) Le vaccin contre le Covid-19 développé conjointement par l’Argentine et le Mexique sera pour toute l’Amérique Latine et les Caraïbes et à but non lucratif, a annoncé aujourd’hui le président Andrés Manuel López Obrador.

Lors de sa conférence de presse matinale au Palais National, le mandataire a consacré cet espace à présenter les détails du médicament qui devrait être disponible pour distribution dans les premiers mois de 2021.

Le secrétaire d’État aux Affaires Étrangères, Marcelo Ebrard, a informé de la portée de l’accord entre les deux pays pour la production de 150 à 250 millions d’unités et, selon lui, il s’agit du vaccin le plus avancé au monde, qui est actuellement en phase 3.

Ebrard a expliqué qu’il s’agit d’un accord de production significatif car le processus est très avancé, selon les études cliniques, si bien qu’il est prévu de présenter les résultats en novembre à la Commission fédérale pour la protection contre les risques sanitaires pour son approbation.

Le chancelier a salué la collaboration avec Astrazeneca, la Fondation Slim qui finance le projet, l’Université d’Oxford et le laboratoire Abxience en Argentine, qui produira le réactif du vaccin, puis le Mexique se chargera du conditionnement et de compléter le processus de production.

Ebrard a rappelé l’existence de quatre mémorandums d’accord pour les vaccins avec la participation du Mexique et que toute la région bénéficiera de cet accord entre son pays et l’Argentine.

López Obrador a déclaré avoir eu une conversation téléphonique avec son homologue argentin, Alberto Fernández, qui l’a informé que les protocoles étaient déjà signés et que tout était prêt pour commencer la collaboration.

Carlos Slim Domit, représentant la fondation Slim, a expliqué que l’idée est de fabriquer, dès l’autorisation, un premier lot de 150 millions d’unités, puis ensuite 100 millions autres, tout à but non lucratif et que le vaccin puisse parvenir aux destinataires le moins cher possible et, et surtout, avec un accès universel.

De son côté, Sylvia Lorena Varela, présidente et directrice générale d’Astrazeneca Mexico, a expliqué qu´ont participé au projet différents acteurs qui ont rendu possible la création du vaccin et sa production dans les deux usines impliquées en Argentine et au Mexique.

Elle a déclaré que le seul objectif de l’alliance stratégique est d’apporter le vaccin potentiel au Mexique le plus rapidement possible et à faible coût, puis que tout le monde puisse le recevoir.

Nous espérons que les résultats mentionnés seront prêts en novembre ou décembre afin de procéder à son enregistrement sanitaire, puis au processus de transfert de technologie, et ainsi, cours du premier trimestre de l’année 2021, commencer le processus de fabrication à partir de l’Argentine, et son achèvement ultérieur au Mexique d’où il sera exporté vers l’Amérique Latine et les Caraïbes.

peo/jcm/Lma

EN CONTINU
notes connexes