samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba rêve que sa population soit la première vaccinée contre le Covid-19

La Havane, 27 août (Prensa Latina) Le plus grand rêve des scientifiques de Cuba est que sa population soit la première vaccinée au monde contre la Covid-19, a déclaré aujourd’hui le docteur en sciences Vicente Vérez, directeur général de l’Institut Finlay de vaccins.

Dans des déclarations à Telesur, se référant au candidat vaccinal cubain Soberana 01 (Souveraine 01), l’expert a précisé qu´ils espèrent atteindre cet objectif l’année prochaine.

C’est un objectif qu’ils s’efforcent d’atteindre avec un grand sens de la solidarité, car il sera partagé avec le reste du monde, parce que ‘nous espérons qu’avec les 11 millions de Cubains d’autres millions de personnes dans des pays amis en profiteront également’, a-t-il manifesté.

Vérez a rappelé l’expérience de la communauté scientifique insulaire dans la production de médicaments contre diverses maladies depuis les années 60 du siècle dernier, comme la poliomyélite qui ravageait la vie de nombreux enfants, ainsi que celui produit pour lutter contre une épidémie de méningite dans les années 1980, vaccin à l´efficacité démontré et fourni dans plusieurs pays comme le Brésil.

Il s’agissait de rendre la tranquillité à la population, en particulier aux parents, par des efforts de vaccination qui sont devenus des emblèmes de la médecine et de la santé publique cubaines.

Dans son entretien avec la télévision latino-américaine, Verez a signifié que le Covid-19 a surpris les scientifiques au niveau mondial, pour ne pas comprendre dès le début de la pandémie la grande menace que représentait le nouveau coronavirus SARS-Cov-2 en raison de sa haute transmissibilité et sa propagation rapide.

Face à cela, la communauté biotechnologique et pharmaceutique cubaine a réagi à partir d’un appel de la plus haute direction du pays qui a appelé à développer un projet concrétisé par ce candidat vaccinal, présenté officiellement le 13 août dernier.

La proposition de l’Institut Finlay de Vaccins, du Centre d’Immunologie Moléculaire et de l’Université de La Havane, est entrée dans la phase d’essai clinique lundi dernier après avoir reçu l’autorisation du Centre pour le Contrôle Étatique des Médicaments, Matériels et Dispositifs médicaux.

En se référant à ce processus, Vérez a signifié que la première étape a été remportée en trois mois. « Un pas qui, en termes de coronavirus, est un échelon important. Il y a plus de 200 candidats vaccinaux en développement dans le monde. Seuls 30, dont le nôtre, ont obtenu l’autorisation de commencer des essais cliniques », a-t-il précisé.

Selon les premières informations de ce processus, Souveraine 01 a déjà été appliquée aux 20 premiers sujets de l’étude, qui sont en parfaite santé, avec le seul effet indésirable de douleur légère sur la zone cutanée d’injection, ce qui est un effet secondaire commun à tous les vaccins.

Le premier rapport de sécurité sera remis le lundi 31 août aux autorités du Centre national de contrôle des médicaments, du matériel et des dispositifs médicaux, a rapporté le communiqué diffusé par l’Institut Finlay de vaccins, centre chef de file du projet.

peo/dfm/crc

EN CONTINU
notes connexes