lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Nouvelles brèches dans l’éducation en Amérique en raison du Covid-19

Santiago du Chili, 28 août (Prensa Latina) La Commission Économique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (Cepal) et l’Unesco ont attiré l’attention sur les brèches croissantes dans l’accès à l’éducation et sa qualité en raison de la pandémie de Covid-19.

Le rapport de la Commission et du Bureau régional de l’éducation de l’Unesco sur L´Éducation en période de pandémie de COVID-19 pour l’Amérique latine et les Caraïbes appelle à la protection des systèmes éducatifs nationaux contre les inégalités croissantes dans l’accès à l’éducation.

Les chiffres de l’Unesco sur 25 pays de la région indiquent que les dépenses d’éducation auraient augmenté de 3,6% entre 2019 et 2020, mais qu´en raison de la contraction économique provoquée par la pandémie les ressources consacrées à l’éducation pourraient diminuer de plus de 9 % cette année, avec des conséquences réelles sur le budget de 2021.

Le document souligne l’urgence d’accorder une attention particulière au risque d’abandon scolaire des groupes les plus vulnérables aux effets de la pandémie et de la crise sanitaire, sociale et économique.

Il est signalé que les mesures prises au niveau national dans le domaine de l’éducation doivent garantir l’équité et l’inclusion et cibler les groupes les plus vulnérables et marginalisés, notamment les peuples indigènes, les personnes d’ascendance africaine et les migrants, les populations socialement et économiquement défavorisées et les personnes handicapées, entre autres.

Le rapport ajoute que la pandémie a mis en évidence l’inégalité d’accès à l’éducation numérique, ce qui accroît les disparités en matière d’accès à l’information et au savoir et entrave la socialisation et l’inclusion en général.

Il note également que les stratégies de retour et de rétablissement des processus éducatifs exigent de coordonner la planification du secteur de l’éducation avec celle d’autres secteurs, notamment en ce qui concerne la santé, la nutrition et la protection sociale.

Il précise également que ces défis sont un appel à la réalisation du droit à l’éducation et estime pour cela indispensable de disposer des ressources nécessaires dans l’allocation et la répartition des budgets.

Alors que les pays examinent les meilleurs moyens de rouvrir les classes en toute sécurité, la crise offre l’occasion de renforcer la résilience des systèmes éducatifs nationaux et de les rendre équitables et inclusifs et de contribuer à la réalisation de l’engagement pris dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Agenda 2030), souligne le rapport.

peo/ale/rc

EN CONTINU
notes connexes