lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des groupes humanitaires demandent la levée des mesures punitives contre Gaza

Ramallah, 1er septembre (Prensa Latina) Des organisations de droits humains ont déposé une requête urgente à la Cour Suprême d’Israël pour qu´elle exige au gouvernement de lever les dernières restrictions prises contre la bande de Gaza qui empêchent le passage de l’aide vitale, a signalé hier l´agence Wafa.

Au cours des dernières semaines, au milieu de la reprise des cas de Covid-19, Tel-Aviv a instauré une série de mesures qui nuisent de manière notable aux résidents de cette enclave étroite, a souligné l´organisation Adalah, l’une des requérantes.

En août, l’État israélien a interdit l’entrée de combustible dans cette zone où vivent près de deux millions de personnes qui, de ce fait, n’ont accès qu’à environ quatre heures d’électricité par jour, puis il a décrété un blocus maritime et a limité l’entrée des marchandises aux médicaments et à la nourriture, ont dénoncé les groupes humanitaires.

Selon Wafa, la requête devant la Cour suprême est étayée par des avis de médecins tels qu’un pédiatre qui a mis en garde contre une possible augmentation de la mortalité infantile due à l’insuffisance de l´approvisionnement électrique qui entrave le fonctionnement des équipements de ventilateurs.

Même la transmission communautaire du Covid-19 sur place n’a pas incité Israël à écarter ses interdictions, a déploré Adalah dans un communiqué cité par l’Agence d´information de l’Autorité palestinienne.

En particulier à l’heure de la reprise de la pandémie, alors que tous les signes annoncent son aggravation, il y a une crainte croissante concernant la situation sanitaire et humanitaire dans la bande de Gaza, qui pourrait devenir plus qu´alarmante, a souligné Adalah.

‘La mise en œuvre de mesures punitives en violation du droit international, et des arrêts antérieurs de la Cour suprême d’Israël, reflète le mépris du gouvernement à l’égard de Gaza et le non-respect de son devoir de fournir des conditions de vie dignes à la population de Gaza, bloqué et bombardé par Tel Aviv’, a ajouté l´organisation.

Outre Adalah (Centre juridique pour les droits des minorités arabes en Israël), ont signé la pétition les organisations Gisha (Centre juridique pour la liberté de mouvement), Hamoked (Association dédiée à l’aide aux Palestiniens dans les territoires occupés) et Médecins pour les droits de l’Homme-Israël.

Le nombre total de personnes atteintes du Covid-19 en Cisjordanie, à Gaza et à Jérusalem-Est dépasse les 29.000, dont environ 10.000 cas sont toujours azctifs.

peo/mem/ap

EN CONTINU
notes connexes