vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un dirigeant d’opposition condamne la campagne de boycott des élections au Venezuela

Caracas, 9 septembre (Prensa Latina) Le président du parti d’opposition Soluciones para Venezuela (Solutions pour le Venezuela), Claudio Fermín, a condamné aujourd’hui la campagne promue par des secteurs politiques afin de boycotter les élections législatives du 6 décembre prochain.

Fermín a qualifié d’absurde et de contradictoire la position abstentionniste véhiculée par les différentes factions de l’opposition, soulignant la pertinence de la participation électorale comme seul moyen de régler les différends et de s’attaquer aux problèmes socio-économiques du pays. À cet égard, le dirigeant d’opposition a estimé que les élections pour le renouvellement de l’Assemblée Nationale (Parlement unicaméral) ouvraient la voie à la consultation populaire dans un contexte de conflit politique.

Les partis politiques du Venezuela favorables à l’abstention prétendent diminuer la valeur du vote, a déclaré Fermín dans des déclarations à Union Radio, dans lesquelles il a rejeté les prétentions d’imposer un nouveau ‘code moral’ visant à qualifier de ‘malhonnête et de canaille’ l’exercice du suffrage.

Il a également réitéré l’appel à la participation populaire aux élections afin d’assurer la représentativité de tous les secteurs et de construire une Assemblée Nationale qui puisse exercer ses fonctions et rechercher des accords pour surmonter les conflits existants dans le pays.

Le renouvellement du Conseil National Electoral (CNE) et la convocation des élections législatives ont fait partie des accords issus de la table de dialogue installée en septembre 2019 entre l’Exécutif bolivarien et certains secteurs de l’opposition.

Le président vénézuélien, Nicolás Maduro, a dénoncé la veille que des plans sont orchestrés depuis l’Europe pour saboter les élections de décembre, en imposant une matrice d’opinion visant à suspendre l’exercice démocratique.

Plus de 100 organisations politiques ont déjà présenté environ 14.400 candidats aux élections parlementaires, selon des chiffres divulgués par le CNE.

peo/car/Wup

EN CONTINU
notes connexes