mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela ratifie les élections de décembre prochain face à la pression de l’Union Européenne

Caracas, 13 octobre (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a ratifié aujourd’hui la tenue des élections législatives le 6 décembre prochain face aux nouvelles menaces de l’Union Européenne de méconnaître la légitimité du processus.

Par le biais du réseau social Twitter, le chef de la diplomatie vénézuélienne a qualifié de nostalgie colonialiste la position du bloc communautaire de prétendre ‘s’autoproclamer « autorités électorales » et remplacer les institutions constitutionnelles’ du pays sud-américain.

Le bloc communautaire a conditionné sa participation en tant qu’observateur électoral à la demande de reporter de six mois la date des prochaines élections, qu’il ne reconnaîtra pas dans les conditions actuelles.

‘Au Venezuela, il y aura des élections le 6 décembre et le peuple élira démocratiquement sa nouvelle Assemblée Nationale (Parlement monocaméral)’, a souligné le ministre sur le réseau social.

Arreaza a rejeté les déclarations de la ministre espagnole des Affaires Étrangères, Arancha González, qui a remis en question, lors d’une réunion ministérielle de l’Union Européenne, les conditions existant dans la nation sud-américaine pour la tenue des élections.

Dans un récent communiqué, le gouvernement vénézuélien a rejeté la position de l’organisme régional d’imposer des conditions pour la désignation d’une mission d’accompagnement et d’observation lors des élections législatives du 6 décembre prochain.

L’Exécutif bolivarien a déploré la position partiale du Service européen pour l’action extérieure sur les conditions existant dans le pays pour le renouvellement de l’Assemblée Nationale.

‘Face à l’invitation (…) à se joindre au processus d’observation, il est regrettable que l’Union Européenne réponde par un cahier des charges avec la prétention de méconnaître des mandats y compris strictement constitutionnels’, a déclaré le gouvernement du Venezuela.

Le large soutien apporté lors de la récente visite de fonctionnaires du Service européen pour l’action extérieure en vue de la réalisation d’un agenda de haut niveau avec des institutions et divers acteurs politiques a été un signe de la volonté de dialogue du président, Nicolas Maduro, a-t-il ajouté.

Les autorités vénézuéliennes ont ratifié la tenue des élections législatives le 6 décembre prochain et ont réitéré leur rejet de toute ingérence ou tentative de tutelle extérieure.

peo/tgj/Wup

EN CONTINU
notes connexes