mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba conclut la présidence de la Cepal par un appel à la coopération

La Havane, 21 octobre (Prensa Latina) Cuba conclura sa présidence de la Commission économique pour l’Amérique Latine et les Caraïbes (Cepal) au milieu de la pandémie de Covid-19, qui exige une plus grande coopération régionale, ont indiqué aujourd’hui des sources officielles.

Face à la situation épidémiologique actuelle, il est nécessaire de renforcer le soutien entre les pays d’Amérique Latine et des Caraïbes, a déclaré Carlos Fidel Martin, directeur des Organismes économiques internationaux au Ministère du Commerce Extérieur et des Investissements Étrangers (Mincex).

Dans des déclarations au site web Cubadebate à propos de la prochaine remise au Costa Rica de la présidence pro tempore l’organisme régional, le responsable de l’île a souligné l’aide de la Cepal à la progression du vaccin cubain contre la Covid-19.

Il a signalé que ce médicament ne serait pas seulement de Cuba, mais de toute la région.

De même, le représentant du Mincex a abondé dans les contributions de son pays à la Cepal depuis mai 2018, quand il a pris en charge la présidence de l’entité.

La nation antillaise a travaillé sur la mise en œuvre du Programme 2030 dans la région, la priorisation des Caraïbes et le renforcement de la coopération Sud-Sud, a souligné Martin.

L’un des objectifs de la Cepal, a-t-il précisé, est de rendre visible le travail de la région caribéenne et, de cette manière, nous accompagnons l’initiative « Les Caraïbes d’abord », tout en organisant des événements pour atténuer les effets des catastrophes naturelles et promouvoir l’activité commerciale.

Martin a également évoqué les contributions aux études menées par le secrétariat de la Cepal sur les effets économiques et sociaux de la pandémie. ‘C’est un moment difficile, on prévoit une chute de 9,1 pour cent du produit intérieur brut de la région’, a-t-il signalé.

En ce qui concerne la mise en œuvre du Programme 2030 de l’ONU, il a estimé qu’il reste encore une décennie, mais qu’il est peu probable que tous les objectifs soient atteints.

Le défi est de parvenir à 2030 avec le plus de progrès possible, a déclaré le représentant du Mincex, qui a averti que dans le cas de Cuba les obstacles sont essentiellement dus au renforcement du blocus des États-Unis contre l’île.

Toutefois, ‘la région pourra continuer à compter sur notre pays et ses modestes contributions’, a-t-il déclaré.

La trente-huitième session de la Cepal se tiendra virtuellement du 26 au 28 octobre et, à cette date, Cuba transférera au Costa Rica la présidence de l’organisme rattaché à l’ONU.

Le site Web officiel du Mincex indique que la délégation cubaine sera présidée par le président, Miguel Diaz-Canel, qui remettra aux représentants costariciens la direction de l’organisme.

peo/agp/avr

EN CONTINU
notes connexes