jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba ratifie des prolongations de séjour à l’étranger pour ses citoyens

La Havane, 20 octobre (Prensa Latina) Cuba a ratifié aujourd’hui qu’elle maintiendra jusqu’à nouvel ordre la prorogation automatique et sans frais du séjour ininterrompu des citoyens résidant dans l’île qui se trouvent à l’étranger, ont indiqué des sources du Ministère des affaires étrangères.

Le directeur général des affaires consulaires et des cubains résidant à l’étranger, Ernesto Soberón, a expliqué lors d’une conférence de presse que la mesure permet à ceux qui se trouvaient hors des frontières et n’avaient pas pu rentrer à Cuba en raison de la Covid-19 peuvent maintenir leur résidence permanente sur l´île malgré le dépassement du délai de 24 mois fixé par la loi.

La décision prend en compte les opinions de différentes associations de cubains résidant à l’étranger, ainsi que les critères personnels de ressortissants qui ont été empêchés de rentrer au pays en raison de l’urgence sanitaire, a précisé Soberón.

L’entrée d’une bonne partie de la plupart des Antilles dans la nouvelle normalité a déterminé l’annonce, le 16 octobre dernier, de la reprise des opérations aériennes dans tous les terminaux internationaux, à l´exception de celui de La Havane, mais cela ne signifie pas que les vols réguliers soient normalisés.

Cela permettra que certains cubains puissent rentrer immédiatement chez eux, mais d’autres devront continuer à attendre, a signalé Soberón.

Il a ajouté que, même avec la régularisation des itinéraires aériens, il fallait également tenir compte de la situation épidémiologique des pays où se trouvent les ressortissants et de la disponibilité des vols.

Ces éléments seront pris en compte lors de la modification des dispositions actuelles.

La loi cubaine sur l’immigration considère qu’un citoyen a émigré lorsqu’il voyage à l’étranger pour des raisons personnelles et qu’il reste sans interruption plus de 24 mois à l´étranger sans une autorisation correspondante.

C’est pourquoi des permis spéciaux sont accordés dans des circonstances exceptionnelles telles que la pandémie de Covid-19.

peo/agp/kmg

EN CONTINU
notes connexes