mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Confirmation des mensonges de l’OEA sur la fraude présumée en Bolivie

La Paz, 22 octobre (Prensa Latina) Un centre non gouvernemental a confirmé hier en Bolivie que le Mouvement Vers le Socialisme (MAS) a gagné avec aisance dimanche dernier dans les 86 bureaux de vote où l’OEA a affirmé qu’il y avait eu fraude l’année dernière.

Le Centre Stratégique Latino-Américain de Géopolitique (Celag), qui a effectué des sondages d’intention de vote et suivi le récent processus électoral, a rapporté que la conclusion est issue d’une étude comparative entre les résultats des élections annulées de 2019 et ceux de dimanche dernier.

Il a indiqué que le MAS a y compris obtenu cette fois un meilleur score que lors du vote de 2019 dans les 86 enceintes contestées par le rapport de l’Organisation des États Américains (OEA), qui a encouragé et soutenu les allégations de fraude.

Selon l’étude du Celag, le MAS a obtenu en moyenne 97 pour cent des voix dans ces centres, bien plus que les 91,6 pour cent atteint l’année précédente.

Les contestations de l’OEA avaient été ‘l’excuse pour parler de fraude. Il s’avère que le MAS a effectivement le même vote (ou même plus). Il n’y a jamais eu de fraude’, a commenté le directeur de Celag, Alfredo Serrano.

L’analyste a également estimé que, face à ce qui s’est passé, le secrétaire général de l’OEA devrait démissionner.

Le quotidien El Deber a rappelé que ‘l’audit de l’organisme international a été l´estocade finale menant à la démission du président Evo Morales’, qui avait remporté les élections d’octobre 2019 et a été contraint de démissionner à la suite de violentes manifestations de l’opposition, d´une mutinerie policière et de la pression des forces armées.

peo/car/Mrs

EN CONTINU
notes connexes