jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba dénonce l’impact du blocus des États-Unis sur l’éducation

La Havane, 12 novembre (Prensa Latina) Le Ministère cubain de l’Éducation (Mined) a dénoncé hier les effets sur ce secteur du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis contre l’île depuis près de six décennies.

Par le biais de son site officiel, l´entité a divulgué quelques exemples illustrant les répercussions de cette politique sur les différents niveaux d’éducation.

À cet égard, elle a déclaré que l’enseignement secondaire de base n’était pas en mesure d’importer les instruments de musique nécessaires à l’éducation artistique et au développement des activités étudiantes.

Le Mined a également mentionné qu’il était impossible d’acquérir la littérature d’auteurs anglophones et de dictionnaires spécialisés pour l’enseignement de cette langue dans les salles de classe cubaines.

En ce qui concerne le niveau pré-universitaire, il a dénoncé les ‘mesures non conventionnelles pour empêcher l’approvisionnement en combustible de notre pays’, qui affectent l’organisation scolaire des établissements d’enseignement. Ceux-ci ont donc dû limiter les matières et réajuster leurs plans, programmes d´études et horaires.

Parmi les plus touchées se trouvent 100 établissements d’enseignement en internat du pays, auxquels s’ajoute l’insuffisance de ressources et de réactifs pour l’enseignement pratique des matières comme la Physique, Chimie et Biologie dans les laboratoires, a souligné le Ministère de l’Éducation.

Dans une autre publication sur son site, il a ajouté que la politique génocidaire affecte le développement des enseignants et l’apprentissage des spécialités dans l’enseignement technique professionnel.

À ce niveau, il a souligné les limites de la circulation de l’information, l’interdiction d’acheter sur les marchés proches et à des prix abordables des moyens d’enseignement spécifiques, et les entraves aux échanges avec des professionnels internationaux.

Il a également souligné le manque de technologies et d’équipements de pointe, qui affaiblissent la base matérielle spécialisée, ainsi que les obstacles à la rénovation des outils et des machines et à l’obtention de moyens didactiques dans les pays producteurs.

L’État cubain a consacré 23,7 % des dépenses sociales budgétisées pour 2020 à la promotion d’un enseignement gratuit et inclusif, dont les résultats ont été récemment reconnus dans un rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture.

peo/mem/cgc

EN CONTINU
notes connexes