jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Comportements antisociaux de personnes liées à la subversion à Cuba

La Havane, 3 décembre (Prensa Latina) La télévision cubaine a présenté hier plusieurs documents qui mettent en évidence le comportement antisocial de l’un des individus liés aux récents événements de provocation politique et sociale dans le pays.

Le journal télévisé national a diffusé des vidéos et des publications sur les réseaux sociaux de Luis Manuel Otero, considéré comme le leader du dénommé Mouvement de San Isidro, et présenté comme un artiste censuré.

Otero a personnellement publié des images le montrant portant outrage au drapeau cubain, un acte qualifié de délit par le Code pénal de l’île.

On le voit également défier les mesures mises en place pour lutter contre la propagation de la Covid-19 et troubler l’ordre public.

Luis Manuel Otero est l’une des personnes qui ont participé à une prétendue grève de la faim et de la soif pour demander la libération de Denis Solis, condamné à huit mois de prison pour outrage aux autorités.

Solís a lui-même avoué, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et les médias, recevoir des indications d’individus basés aux États-Unis ayant un passé d’actes violents contre Cuba, pour lesquels il recevrait une rémunération.

Otero est également vu dans d’autres documents publiés ayant des conversations proches avec le personnel diplomatique de la représentation de Washington à La Havane.

La veille, le Ministère de la Santé Publique a publié une note sur le certificat médical de sortie d’hôpital d’Otero, qui est resté hospitalisé pour une légère déshydratation, mais avec un état de santé général acceptable, bien qu’il affirme avoir été plusieurs jours sans manger et sans boire.

peo/rc/kmg

EN CONTINU
notes connexes