lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La réponse de Cuba à Covid-19 est l’expression du système social

Nations Unies, 4 décembre (Prensa Latina) La réponse de Cuba à la Covid-19 est une expression pratique de la façon dont fonctionne son système social, capable de résoudre ou d’affronter avec succès des problèmes très complexes, a assuré aujourd’hui le président Miguel Díaz-Canel.

En intervenant virtuellement lors de la session spéciale de l’Assemblée générale de l’ONU consacrée à la pandémie, le président a donné des détails sur la façon dont le gouvernement cubain place l’être humain au centre des efforts de réponse et de redressement face au nouveau coronavirus.

Depuis l’apparition de la Covid-19 et face à la menace d’une pandémie, Cuba a élaboré un plan national pour sa prévention et son contrôle, a indiqué Diaz-Canel.

La réalisation de cette initiative s’appuie sur les forces du système de santé publique de l’île, dont la qualité et la portée universelle ont fait leurs preuves, et sur le développement scientifique du pays, a-t-il indiqué.

À Cuba, a-t-il ajouté, un système de gestion du Gouvernement fondé sur la science et l’innovation est en place, qui facilite les interconnexions entre les secteurs de la connaissance, de la production et des services, et les secteurs sociaux.

Comme il a expliqué, il s’agit d’un système inclusif, participatif, systémique, transdisciplinaire et intersectoriel, ‘qui cristallise et obtient son meilleur résultat dans la robustesse des protocoles appliqués dans la lutte face à la Covid-19 et dans la responsabilité manifestée par notre peuple.

Le rôle de la science et son articulation avec la gestion gouvernementale ont été essentiels, a-t-il noté.

Les avancées importantes réalisées dans l’industrie médico-pharmaceutique et la biotechnologie cubaine permettent de faire face à la maladie dans de meilleures conditions, a ajouté le dirigeant cubain.

A l’heure actuelle, a-t-il rappelé, deux candidats cubains sont en phase d’essais cliniques, parmi les 47 candidats enregistrés par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Fidèles à notre vocation humaniste, 53 brigades médicales ont soutenu la lutte contre la maladie dans 39 pays et territoires, qui se sont joints à celles qui servaient déjà dans 59 pays. 

Cela est possible même sous le lourd fardeau du blocus criminel et injuste imposé par le gouvernement des États-Unis, de sa recrudescence sans précédent et d’une campagne cynique de discrédit contre notre coopération médicale internationale, a-t-il souligné.

Diaz-Canel a également dénoncé devant l’ONU le comportement agressif envers son pays et d’autres nations souveraines au milieu de la pandémie, ce qui entrave la réponse à cette crise.

Il a également rejeté la tentative annoncée de réintroduire la doctrine Monroe, en violation du droit international et de la Proclamation faisant de l’Amérique latine et des Caraïbes une zone de paix.

Le monde voit à présent avec stupeur comment les Etats-Unis, responsables de 38% des dépenses militaires mondiales, sont incapables de répondre aux plus de 11 millions de personnes infectées et aux plus de 238 mille morts de Covid-19 dans ce pays, a déclaré le président.

A cet égard, il a critiqué l’augmentation des dépenses militaires et la course aux armements, alors que des milliers de personnes meurent dans le monde à cause de la pandémie de Covid-19 et d’autres pandémies plus anciennes comme la faim et la pauvreté.

peo/oda/ifb

EN CONTINU
notes connexes