mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba appelle à la mobilisation face aux agressions des États-Unis

La Havane, 6 décembre (Prensa Latina) Le chancelier de Cuba, Bruno Rodriguez, a appelé aujourd’hui à la mobilisation politique et sociale depuis les espaces numériques pour faire face à l’escalade d’agressions orchestrées par les États-Unis contre la Révolution de l’île.

Par le biais de son compte officiel sur Twitter, le chef de la diplomatie cubaine a dénoncé les tentatives d’anéantir le consensus social dans la plus grande des Antilles ‘par le mensonge, la désinformation, la décontextualisation et l’hyperbole de nos problèmes’.

Dans ce contexte, ‘la mobilisation politique et sociale doit aussi être numérique’, a-t-il affirmé.

Des analystes et des experts avertissent que Cuba est la cible d’une guerre médiatique développée principalement sur Internet et du fameux ‘coup doux’, mécanisme d’intervention étrangère indirecte créé par la Central Intelligence Agency  (CIA) des États-Unis.

Le Département d’État des États-Unis a récemment annoncé le projet de distribuer, avant la fin de 2020, jusqu’à un million de dollars à des initiatives liées aux droits civils, politiques, religieux et du travail sur l’île.

La veille, le titulaire du Ministère des Affaires étrangères (Minrex) a décrit la convocation à Washington de financer les activités subversives contre Cuba comme une ‘ flagrante agression et violation du droit international’, et a déclaré qu´elle ‘sera confrontée au poids de la loi’.

Le Minrex a précédemment mis en garde contre le financement, l’orientation et l’incitation depuis les États-Unis concernant des groupes et des individus de défier l’autorité de la plus grande des Antilles.

Il a également mis en garde contre « machine » déployée sur les réseaux sociaux qui diffusent de fausses informations, incitent à la haine, divisent la population et appellent à l’illégalité.

Washington a indiqué avoir consacré plus de 261 millions de dollars à des projets de subversion contre Cuba entre 1990 et cette année.

Selon le portail Cuba Money Project, plus de 124 millions de dollars ont été versés aux fins décrites comme ‘participation démocratique et société civile’, 38 millions aux ‘droits de l’Homme’ et 25 millions aux ‘médias et libre circulation de l’information’.

La société civile de la plus grande des Antilles, depuis différents espaces, rejette l’ingérence des États-Unis dans les affaires intérieures et réaffirme son soutien à la Révolution et à la défense de la souveraineté.

peo/tgj/cgc

EN CONTINU
notes connexes