mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les agriculteurs continuent de protester en Inde

New Delhi, 9 décembre (Prensa Latina) Des milliers de paysans continuent aujourd’hui à protester en Inde contre trois lois agricoles accusées de livrer le secteur aux grandes entreprises, alors que le sixième cycle de dialogue avec le gouvernement a été annulé.

Une réunion du ministre de l’Intérieur, Amit Shah, et de leaders des syndicats d’agriculteurs s’est terminée hier soir sans résultat. Les dirigeants agraires ont rejeté l’offre de l’Exécutif d´amender ces normes et ont demandé leur suppression totale.

Dans le même temps, des partis d’opposition ont annoncé une rencontre avec le président Ramnath Kovind, selon l’agence Zee News.

Des secteurs progressistes en Inde se sont unis par solidarité avec une grève nationale organisée mardi pour soutenir les protestations des agriculteurs, qui manifestent depuis près de deux mois.

Des milliers de travailleurs agricoles se sont rendus il y a deux semaines à New Delhi dans le cadre de la marche appelée ‘Dilli Chalo’, mais ont été repoussés aux limites de la ville par la police, qui les a réprimés avec des gaz lacrymogènes, des canons à eau et des matraques.

Les agriculteurs ont dénoncé le fait que les nouvelles ordonnances affaiblissent le mécanisme du prix minimum de soutien par lequel le gouvernement achète ses produits, les laissant à la merci des forces du marché et menaçant la sécurité alimentaire du pays.

Ils craignent également que ces réglementations ne facilitent l’absorption de l’agriculture par les grandes entreprises.

Les agriculteurs ont reçu le soutien d’artistes, d’acteurs et de sportifs, qui ont annoncé qu’ils rendraient les prix reçus du gouvernement si les problèmes agricoles n’étaient pas abordés. La diaspora indienne a également organisé des rassemblements auprès des missions diplomatiques dans plusieurs pays.

La protestation agraire a coïncidé fin novembre avec une grève de 250 millions de travailleurs, d’étudiants, de femmes et de la société civile, s´opposant à une série de lois sur le travail, la propre agriculture et la privatisation.

peo/Nem/abm

EN CONTINU
notes connexes