mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba doit encourager la vente de productions locales au tourisme

La Havane, 17 décembre (Prensa Latina) Le Premier ministre de Cuba, Manuel Marrero, a appelé à encourager la vente de productions agricoles au tourisme, comme l’un des principaux problèmes à résoudre pour diminuer les importations de denrées alimentaires pour ce secteur.

En ce sens, il a signifié qu’il y a des défis comme la qualité et les prix justes, aussi bien pour les producteurs que pour les entités, car il en dépend que l’industrie des loisirs devienne vraiment la locomotive dont a besoin l’économie de l’île.

Le chef du gouvernement est intervenu lors d´un débat parlementaire sur le contrôle du processus de remplacement des importations de denrées alimentaires pour le secteur touristique, en abordant les principaux problèmes qui subsistent.

À cet égard, il a souligné toutes les potentialités qui existent dans les productions alimentaires industrielles et qui, n’étant pas exploitées, obligent à importer des produits non justifiés, tels que les légumes saumurés, souvent depuis des marchés éloignés.

Il a également indiqué que le système des entreprises publiques devait se réveiller de sa léthargie et assumer l’autonomie qui lui a été accordée par les mesures approuvées par le gouvernement, pour gérer les contrats et prendre des décisions qui profitent à cet enchaînement productif nécessaire.

Il a ensuite abordé d’autres questions comme le manque de main-d’œuvre dans l’agriculture, et la nécessité de satisfaire peu à peu les besoins d’installations hôtelières isolées, pour ensuite avancer vers les plus grands pôles, comme la station balnéaire de Varadero, à Matanzas.

Le tourisme est stratégique pour l’économie de la nation caribéenne, étant l’un des secteurs qui fournit des entrées de devises en liquide, et ce dans le contexte des contractions engendrées par la pandémie de Covid-19 et la recrudescence du blocus américain.

Sa reprise progressive, avec toutes les contraintes imposées par la crise sanitaire internationale, avec des marchés déprimés et la crainte de voyager, exige une compétitivité accrue, associée à des niveaux d’efficacité plus élevés, d’où l’importance de remédier aux déficiences actuelles, a manifesté Marrero.

peo/agp/kmg

EN CONTINU
notes connexes