lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Trump accorde de nouvelles grâces aux États-Unis

Washington, 24 décembre (Prensa Latina) Le président des États-Unis, Donald Trump, a accordé avant-hier de nouvelles grâces, concernant notamment deux personnes condamnées pour avoir menti dans le cadre d’une enquête sur les élections présidentielles de 2016.

George Papadopoulos, conseiller de campagne de Trump il y a quatre ans, et l’avocat Alex van der Zwaan ont plaidé coupable pour avoir trompé des agents fédéraux durant l’enquête susmentionnée.

L’un et l’autre, pardonnés maintenant par le président sortant, dont la décision a été publiée dans un communiqué de la Maison Blanche, ont purgé respectivement 12 et 30 jours de prison.

Trump a également gracié quatre anciens agents de la société privée militaire Blackwater impliqués dans le meurtre de 14 civils en Irak en 2007, dont l’un d’entre eux, Nicholas Slatten, était condamné à la réclusion à perpétuité.

Parmi les bénéficiaires de la décision du chef de l’État figurent également trois anciens membres du Congrès républicains : Duncan Hunter, Chris Collins et Steve Stockman, de Californie, New York et du Texas, respectivement.

Stockman purgeait une peine de 10 ans de prison pour blanchiment d’argent, Collins une peine de 26 mois pour fraude boursière, et Hunter allait bientôt entrer en prison pour 11 mois pour détournement de fonds de campagne.

La presse a mentionné il y a quelques jours la possibilité de ces grâces autour de la date de Noël (25 décembre).

Le mois dernier, Trump a gracié son premier conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn, qui avait plaidé coupable du même chef d’accusation que Papadopoulos et Van der Zwaan.

peo/oda/dsa

EN CONTINU
notes connexes