vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mexique explique l´innocence de l’ancien général accusé par la DEA

Mexique, 15 janvier (Prensa Latina) Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a donné aujourd’hui des précisions sur l’innocence de l’ancien secrétaire de la Défense, Salvador Cienfuegos, accusé par la DEA des États-Unis de narcotrafic.

Lors de sa conférence de presse matinale, le mandataire a lu la notification du Bureau du Procureur général de la République qui, après une enquête approfondie du dossier fourni par l’Administration de contrôle des drogues nord-américaine (DEA, pour ses sigles en anglais), le déclare innocent de tous les chefs d’accusation faute de preuves.

C’est ainsi que le mandataire est allé au-devant de spéculations de la part de ses adversaires politiques sur un prétendu favoritisme dans le traitement judiciaire de cette affaire au Mexique.

Face à cette situation, il a demandé au secrétaire des Relations Extérieures (ministre des Affaires Étrangères), Marcelo Ebrard, de publier immédiatement tout le dossier envoyé par les tribunaux des États-Unis et la DEA au Parquet Général du Mexique pour poursuivre l’enquête.

Le mandataire a lu ce matin le texte de la décision du ministère public libérant l’ex-général Cienfuegos des charges retenues contre lui, qui n’ont d´ailleurs pas non plus pu être prouvées aux États-Unis.

Selon la décision du Bureau du Procureur général, depuis 2013, la DEA a ouvert une enquête contre Cienfuegos et l’a poursuivie sous le gouvernement mexicain actuel sans l´informer de l’affaire ni coordonner les démarches, et le 15 octobre 2020, elle l’a arrêté pour son propre compte à Los Angeles pour le soumettre à un procès.

Au bout de cinq semaines, le Département de la Justice des États-Unis a demandé à la juge en charge de classer l’affaire, qui l’a jugée recevable faute de preuves. Le 18 novembre dernier, Cienfuegos a été remis au ministère public mexicain dans le respect de ses droits à la présomption d’innocence.

Le Bureau du Procureur général a répondu à cette demande d´investigation, de même que le général Cienfuegos, qui a fourni les éléments sollicités dans le cadre de l’enquête, et l’analyse a conclu que rien ne le liait aux avis et allégations de la DEA.

Cette enquête a donc déterminé la décision du parquet dans l’exercice de l’action pénale en faveur du général.

Le chancelier Marcelo Ebrard a fait rapport des avancés depuis son arrestation jusqu´à ce jour, incluant la note diplomatique de protestation envoyée par le Mexique au gouvernement des États-Unis, sa réponse et les accusations rejetées par la juge nord-américaine.

Aujourd’hui même, le dossier que le gouvernement des États-Unis a envoyé sera mis à la disposition de tout le Mexique afin qu’il puisse être consulté, révisé et examiné par qui le souhaite.

peo/mem/Lma

EN CONTINU
notes connexes