vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela attend l’extradition de mercenaires détenus en Colombie

Caracas, 31 janvier (Prensa Latina) Après de nouvelles révélations cette semaine autour de l’Opération Gédéon, les autorités vénézuéliennes attendent aujourd’hui que le gouvernement colombien extradie cinq personnes impliquées dans cette opération.

Jeudi dernier, de nouveaux éléments autour de cette opération ont mis en évidence les implications des services de renseignement colombiens dans l’agression paramilitaire avortée du 3 mai 2020, qui visait à assassiner le président Nicolás Maduro.

Dans des déclarations à Noticias Caracol, rapportées par Venezolana de Televisión (VTV), Yacsy Alejandra Álvarez, l’une des impliquées dans la phase organisationnelle de l’incursion dirigée par la société de sécurité nord-américaine Silvercorp, a révélé des détails sur le rôle de l’administration du président colombien Ivan Duque dans ces plans organisés par l´extrême droite vénézuélienne.

L’inculpée a déclaré qu’elle avait toujours été en contact avec les autorités colombiennes; ‘la Direction nationale du renseignement (DNI) avait clairement connaissance de l’Opération Gédéon, ils savaient tout’, a-t-elle indiqué en dénonçant les prétentions des autorités de l’utiliser pour couvrir la tentative de coup d’État dans le pays voisin.

La femme a affirmé que le lien avec les services de renseignement colombiens était constant, et que ces derniers étaient proche d’elle et du général vénézuélien déserteur Cliver Alcalá, qui a avoué publiquement sa participation au complot avant de se rendre à l’Administration de contrôle des drogues (DEA) des États-Unis.

Le Venezuela attend de la Colombie qu’elle se conforme à la demande de la chambre pénale du tribunal vénézuélien dans son jugement no 89, publié le 21 octobre 2020, dans lequel elle sollicite l’extradition d’Alvarez, des frères Juvenal et Juven José Sequea, majors de la Garde nationale bolivarienne (GNB), ainsi que du premier lieutenant Rayder Russo Márquez et du civil Brian Rafael Pérez Astudillo.

Les enquêtes ont montré que les frères Sequea, Russo, Alvarez et Perez participeraient à une action coordonnée par l’Administration de contrôle des drogues des États-Unis (DEA), dont le but était d’introduire des mercenaires au Venezuela.

La justice vénézuélienne les demande pour être jugés pour les crimes présumés de terrorisme, trahison à la patrie, rébellion, conspiration avec un gouvernement étranger, trafic illicite d’armes de guerre, entre autres.

Malgré les nouvelles preuves révélées cette semaine par les déclarations de la détenue, les autorités colombiennes n’ont toujours pas dit si elles allaient donner suite à la demande du Venezuela.

peo/car/ycv

EN CONTINU
notes connexes