dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies aborde la situation au Myanmar

Nations Unies, 2 février (Prensa Latina) Le Conseil de Sécurité de l’ONU aborde aujourd’hui la situation au Myanmar suite au récent coup d’État dans cette nation asiatique, largement rejeté par la communauté internationale.

Comme convenu la veille par les États membres de cet organe des Nations Unies, la réunion se tiendra à huis clos et par vidéoconférence.

La veille, le secrétaire général de l’organisme multilatéral, António Guterres, a exigé de l’armée de ce pays asiatique qu’elle respecte la démocratie et l’état de droit, et a condamné l’arrestation de la prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi et d’autres dirigeants.

Le plus haut représentant de l’ONU a appelé les militaires à respecter la volonté du peuple du Myanmar et les normes démocratiques.

Les différends doivent être réglés par un dialogue pacifique, a déclaré Guterres dans un communiqué diffusé par le bureau de son porte-parole.

Ce dimanche, les militaires ont arrêté la conseillère d’État et chef de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), Aung San Suu Kyi, le président du Myanmar, Win Myint, et plusieurs ministres.

À la suite de ces arrestations, l’armée a déclaré lundi l’état d’urgence et a annoncé qu’elle prendrait pendant un an le contrôle politique du pays, en plus d’accuser l’exécutif alors en place de fraude lors des élections de novembre dernier.

L’Organisation des Nations Unies soutient le résultat de ces élections et assure qu’elles ont donné un mandat clair à la LND et Guterres a de nouveau demandé à l’armée du Myanmar de respecter ce résultat électoral.

peo/Jha/ifb/cvl

 
EN CONTINU
notes connexes