samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’OIM dénonce la violence de l’Union Européenne contre les migrants

Genève, 15 février (Prensa Latina) L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a dénoncé la semaine dernière les refoulements forcés et la violence contre les migrants sans-papiers aux frontières terrestres et maritimes de l’Union Européenne (UE).

Nous demandons à l’UE de mettre immédiatement un terme aux exactions commises à l’encontre des migrants et des réfugiés. Nos interactions avec eux, les témoignages et les enregistrements photographiques d’entités non gouvernementales et de médias confirment le niveau de brutalité auquel ils sont exposés, a affirmé le chef de cabinet de l’OIM, Eugenio Ambrosi.

Il a également affirmé que des informations récentes faisaient état de violations des droits de l’Homme et des lois internationales de la part du bloc communautaire.

Le recours excessif à la force et à la violence contre les civils est totalement injustifié. La situation alarmante à certaines frontières extérieures de l’UE souligne la nécessité d’améliorer la gouvernance et les politiques en matière de migration et d’asile, a-t-il déclaré.

En outre, il a rappelé que la souveraineté des États et l’intégrité de leurs frontières ne sauraient être des prétextes pour porter atteinte aux migrants sans-papiers.

Les refoulements et les expulsions collectives de migrants et de réfugiés sont interdits par le droit international et le droit de l’UE. L’OIM condamne dans les termes les plus énergiques les abus dont ces personnes sont victimes, a-t-il souligné.

peo/agp/gaz

EN CONTINU
notes connexes