mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La pauvreté en Amérique Latine touchera 209 millions de personnes

Santiago du Chili, 24 février (Prensa Latina) La crise générée par la Covid-19 a amplifié les problèmes structurels et mènera à la pauvreté 209 millions de personnes en Amérique Latine, a déclaré hier Alicia Bárcena, secrétaire exécutive de la Cepal.

Au cours d’un débat en ligne sur le thème « De la Covid-19 à l’Agenda 2030 en Amérique Latine : politiques publiques pour une reprise durable », Bárcena a noté que l’une de ces questions est l’inégalité et que si aucune mesure n’est prise ce fléau toucherait 230 millions de personnes dans la région.

La rencontre avait pour but de réfléchir sur la manière de mettre en œuvre des politiques de relance post-pandémie qui permettent d’atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) en 2030 et d’affronter trois transitions indispensables pour les sociétés latino-américaines : l’écologie, le numérique et une plus grande cohésion sociale.

La secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (Cepal) a déclaré que l’extrême pauvreté touchait 78 millions de personnes, mais qu’elle pourrait en atteindre 96 millions.

Avec cette inégalité comme base, Bárcena a également mentionné l’accès aux vaccins, affirmant que 88 pour cent des biens médicaux réclamés par la région étaient importés et a donc proposé un financement pour le développement et de revoir la redistribution des liquidités.

Elle a également souligné la nécessité d’analyser deux importants problèmes : celui qui touche les femmes qui ont quitté le marché du travail en raison de la Covid-19, proposant d’étendre le revenu de base d’urgence; et la fracture numérique qui maintient 40 millions de foyers sans internet. Face à ce dernier, elle a suggéré un panier de base numérique qui représenterait 1 pour cent du produit intérieur brut.

Le directeur régional du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Luis Felipe Lopez, a pour sa part souligné le niveau élevé de vulnérabilité en Amérique Latine, compte tenu des pertes économiques engendrées, équivalentes à l’économie totale du Mexique.

Face à cette situation, le PNUD a proposé de repenser les systèmes de protection sociale, d’utiliser la numérisation comme élément d’inclusion, de trouver des moteurs verts de croissance et une gouvernance efficace.

Avec l’Agenda 2030 et les ODD comme horizon, l’Amérique Latine doit trouver des formules pour financer adéquatement les paquets de mesures nécessaires pour faire face à cette crise sanitaire, tout en mettant en œuvre une série de politiques publiques permettant une reprise plus durable, numérique et inclusive, a estimé Lopez.

peo/jcm/crc

EN CONTINU
notes connexes