lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela critique le silence international face aux assassinats en Colombie

Caracas, 5 mars (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a critiqué mardi dernier le silence des organismes internationaux face à l’assassinat systématique de leaders sociaux et de défenseurs des droits humains en Colombie.

Par le biais du réseau social Twitter, le chef de la diplomatie vénézuélienne a déploré le crime commis contre le dirigeant social indigène Jaime Basilio, qui était le premier shérif de la zone de Cabildo del corregimiento de Libertad, dans le département colombien de Sucre.

‘Jaime Basilio, un autre leader social assassiné en Colombie. Il y a déjà 28 leaders sociaux et défenseurs des droits de l´Homme tués en 2021 et 1.144 depuis la signature de l´Accord de paix (2016)’, a-t-il déclaré.

‘Et la communauté internationale? L’ONU? L’Union européenne? Elles vont continuer à féliciter le gouvernement colombien?, a questionné Arreaza sur la plateforme de communication.

Jaime Basilio est le vingt-huitième dirigeant communautaire assassiné en Colombie en 2021, période au cours de laquelle 15 massacres et neuf assassinats d´ex-combattants des anciennes Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple ont été enregistrés.

La spirale de la violence en Colombie a continué lors des derniers mois, un pays qui a connu une forte hausse des assassinats en 2020, quand plus de 90 massacres ont été enregistrés et près de 250 dirigeants sociaux ont été assassinés, a précisé la chaîne multinationale Telesur.

peo/msm/Wup

EN CONTINU
notes connexes