jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Washington renforce ses bases militaires et pille le blé syrien

Damas, 15 mars (Prensa Latina) Les forces nord-américaines ont envoyé un nouveau convoi de matériel de guerre à leurs bases illégales en Syrie, tandis qu’une autre colonne de camions de blé pillé a quitté le pays et s’est aujourd’hui dirigée vers le nord de l’Irak.

Plus de 45 camions des forces d´occupation des États-Unis transportant des armes, des munitions, du matériel logistique et du carburant sont entrés par le point de passage illégal d’Al-Walid et se sont dirigés vers leurs quartiers généraux et leurs bases dans les provinces de Hassaké et de Deir ez-Zor, dans le nord-est de la Syrie, ont signalé des activistes cités par l’agence SANA.

Ils ont ajouté qu’une autre caravane de 10 camions transportant du blé pillé dans les silos de la localité de Tal Alo à Hasakeh avait quitté les pays vers l’Iraq par le même point de passage.

Les véhicules étaient protégés par des hommes armés de la milice autoproclamée des Forces démocratiques syriennes, à majorité kurde – que Damas accuse d’être servile à Washington et qui tient une posture séparatiste.

Le 6 mars dernier, les forces nord-américaines ont déjà reçu de nouveaux renforts, y compris des soldats et des missiles antiaériens.

Les États-Unis ont récemment construit deux nouvelles bases qui s’ajoutent aux plus de 10 qui se trouvent dans la région de Tanef, à la frontière syro-irakienne, et dans la région nord-est d’Al-Jazira, riche en pétrole, en gaz et en blé.

Le gouvernement de Damas a dénoncé à plusieurs reprises la présence illégale des troupes étasuniennes, qu’il a qualifiée d’occupation, et a affirmé que les actions de Washington en Syrie encouragent l’activité terroriste et contribuent à la résurgence des groupes radicaux.

peo/ga/fm

EN CONTINU
notes connexes