dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Plus de quatre mille enfants migrants détenus aux États-Unis

Washington, 16 mars (Prensa Latina) Plus de 4.000 enfants migrants non accompagnés d’adultes sont aujourd’hui sous la garde de la Patrouille frontalière des États-Unis, et ce malgré les tentatives annoncées de leur trouver de meilleures installations.

Selon la chaîne de télévision CNN, ce chiffre marque une nouvelle augmentation du nombre de mineurs détenus dans ces centres jusqu’à ce que les fonctionnaires puissent les placer dans des abris appropriés.

Le rythme rapide auquel ils arrivent s´ajoute actuellement au disfonctionnement du système, les laissant dans des installations semblables aux prisons pendant de longues périodes, indique ce média.

Jusqu’à dimanche dernier, près de 4.200 enfants non accompagnés étaient enregistrés sous la garde de la Patrouille frontalière.

Dans le même temps, le Département de la Santé et des Services sociaux, qui s’occupe également d’eux, a du mal à faire face à cet afflux massif puisqu´en raison de la pandémie de Covid-19 les abris appropriés fonctionnent avec une capacité limitée.

Le week-end dernier, le secrétaire à la Sécurité nationale, Alejandro Mayorkas, a ordonné à l’Agence fédérale de gestion des situations d’urgence d’aider à accueillir, héberger et transférer les enfants.

Le haut fonctionnaire a salué les efforts de la Patrouille frontalière, mais a souligné que ses installations ne sont pas un endroit pour les enfants.

La semaine précédente, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a indiqué que l’administration de Joe Biden cherchait de nouvelles installations pour accueillir les migrants non accompagnés qui arrivent par milliers à la frontière sud des États-Unis.

Plusieurs médias nord-américains parlent maintenant d’une crise migratoire face à l’arrivée massive de personnes et des critiques persistent à l’égard des autorités pour détenir des mineurs non accompagnés pendant de longues périodes dans des installations saturées.

Depuis qu’il a pris ses fonctions, le 20 janvier dernier, Biden a publié plusieurs décrets et autres directives visant à lever les restrictions imposées aux immigrants pendant le mandat de Donald Trump.

Actuellement, il préconise une réforme migratoire pour changer les politiques de son prédécesseur et, entre autres mesures, il a supprimé l’autorisation d’urgence pour la construction d’un mur sur la frontière avec le Mexique et a impulsé un nouveau processus d’asile.

Trump a été fortement critiqué pour le traitement cruel et inhumain infligé aux migrants à la frontière nord-américaine avec le Mexique pendant son mandat, notamment au sujet de la séparation des enfants de leurs parents.

peo/car/ifb

EN CONTINU
notes connexes