jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela s’engage auprès de l’ONU à maintenir la lutte antidrogue

Caracas, 13 avril (Prensa Latina) Le Gouvernement vénézuélien a réaffirmé hier devant l’Organisation des Nations Unies (ONU) son engagement en faveur de la lutte antidrogue et du respect des obligations internationales en matière de contrôle des stupéfiants.

Lors de son intervention à la soixante-quatrième session de la Commission des stupéfiants de cette entité, le superintendant national de la lutte contre les stupéfiants du Venezuela, Richard Lopez, a souligné que dans la conjoncture actuelle du monde, une coopération internationale efficace est nécessaire avec des actions coordonnées, globales et multidisciplinaires dans une gestion non politisée de la question.

Il a affirmé qu’il s’agit là d’un des défis auxquels cette nation sud-américaine est confrontée en plus de l’imposition de mesures illégales et unilatérales par les États-Unis et leurs alliés, ainsi que du manque de coopération pour des raisons politiques, militaires et économiques de certains pays.

À cet égard, il a souligné que le Venezuela s’acquittait des obligations découlant des conventions internationales relatives au contrôle des drogues dans le contexte actuel de la pandémie.

Il a signalé que, dans le cadre d’une approche globale non seulement fondée sur l’offre et la demande, des plans ont été mis en œuvre, en particulier dans les établissements d’enseignement du pays, pour éradiquer ce fléau.

‘Nous restons dans le statut que nous a donné l’ONU d’être un pays exempt de cultures illicites, nous réitérons notre rejet catégorique des listes ou des spécifications unilatérales qui préjugent des efforts de l’État dans ce domaine et sapent les piliers de la coopération dont la réponse doit être commune, concertée et collective avec les nations’, a-t-il ajouté.

Il a rappelé que le pays est situé dans une zone où plusieurs couloirs sont tentés d’être utilisés pour le trafic illicite, et que le système de surveillance a été reconfiguré pour répondre à ce phénomène, et ce malgré les contraintes actuelles.

Enfin, il a déclaré que pour aller au-delà de stratégies plus efficaces et nécessaires, les nations doivent comprendre que seuls le renforcement du multilatéralisme et le respect de la charte de l’ONU permettront d’avancer dans cette bataille.

peo/msm/ycv

EN CONTINU
notes connexes