mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Kremlin qualifie d´hystérique l’attitude tchèque à l’égard de diplomates russes

Moscou, 22 avril (Prensa Latina) Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a appelé aujourd’hui la République tchèque à permettre aux diplomates des deux pays de résoudre le conflit bilatéral et a qualifié d’hystérique sa position au sujet des diplomates russes.

‘Nous, bien sûr, avons une attitude extrêmement négative face à toute cette hystérie. C’est tout ce que je peux dire. Donnons aux diplomates l’occasion de formuler leurs positions, a déclaré Peskov, selon l’agence de presse TASS.

Le Ministère des Affaires étrangères de la Russie a annoncé qu’il convoquera jeudi l’ambassadeur tchèque dans cette ville, Vladimir Remek, après que Prague ait menacé Moscou de nouvelles expulsions diplomatiques, selon la porte-parole de la chancellerie Maria Zajárova.

‘Aujourd’hui, le Ministère des Affaires étrangères poursuivra les discussions avec l’ambassadeur tchèque’ sur les mesures que Moscou appliquera si Prague prend les mesures annoncées, a assuré la diplomate à la station Vesti FM.

Zajárova a souligné la nécessité pour le gouvernement tchèque de prendre conscience de toutes les conséquences possibles à ses actes.

Dans des déclarations à la presse, le ministre des Affaires étrangères tchèque, Yakub Kulganek, a déclaré que le pays pourrait expulser une soixantaine d’employés de l’ambassade russe à Prague si la Russie n’approuvait pas avant 13:00, heure locale, ce jeudi, le retour à Moscou des employés de son ambassade déclarés persona non grata.

Le gouvernement tchèque a dénoncé samedi l’implication présumée des services de renseignements russes dans les explosions qui ont fait deux morts dans l’entrepôt de munitions de Vrbetice, dans la région de Zlin, en 2014.

Prague a ce jour-là expulsé 18 employés de l’ambassade de Russie, qui auraient été des agents des services secrets russes, et dimanche, en réponse, la Chancellerie de Russie a déclaré persona non grata 20 employés de l´ambassade de la République Tchèque à Moscou.

peo/agp/mml

EN CONTINU
notes connexes