samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’OTAN évite d´appeler à l’expulsion de diplomates russes

Prague, 22 avril (Prensa Latina) Tout en exprimant sa solidarité avec la République tchèque, l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) a évité hier de répondre à la demande de Prague d’une expulsion en bloc de diplomates russes.

Les alliés de l’OTAN se sont déclarés préoccupés par ce qu’ils ont considéré comme des actions déstabilisatrices de la Russie dans la zone euro-atlantique, malgré le rejet par Moscou de ces accusations, a indiqué Radio Prague International.

Nous nous solidarisons avec la République tchèque, indique un communiqué du pacte militaire de 28 pays, que Prague a appelé hier à se joindre aux efforts déployés pour expulser des fonctionnaires des ambassades russes dans ces états.

Le nouveau ministre tchèque des Affaires étrangères, Jacub Kulhanek, a informé les membres de l’alliance de la crise diplomatique avec Moscou, souligne la même source.

Dimanche dernier, la Russie a expulsé 20 fonctionnaires de l’ambassade tchèque, en réponse à la déclaration déclarant persona non grata 18 diplomates russes dans ce pays d´Europe centrale.

En plus d’essayer de poser un ultimatum à Moscou pour permettre le retour des diplomates expulsés, Prague a également annoncé une poursuite contre le pays eurasien pour sa prétendue responsabilité dans un incendie survenu en 2014.

Les autorités tchèques ont estimé que la sécurité et le renseignement militaire russes étaient responsables de l’accident survenu dans un entrepôt de munitions de la ville tchèque de Vrbetice cette année-là.

Au sein de la chancellerie russe, ces accusations ont été qualifiées d´inconsidérées et sans fondement, après que la propre justice tchèque ait porté des accusations contre une entreprise bulgare chargée du local concerné.

peo/mem/to

EN CONTINU
notes connexes